JFK L’assassinat les questions
Dallas 22 novembre 1963

Site dédié à l’assassinat du Président Kennedy et à l’étude des questions sans réponse pleinement satisfaisante près de 60 ans après les faits.

BRETZNER Hugh W.

par Pierre NAU

Témoignage spontané. Formulaire n°86
Département du Shérif
Comté de Dallas, Texas.


Devant moi, l’autorité soussignée ce 22ème jour de novembre 1963, apparaît en personne , Hugh William Bretzner, Jr., âgé de 22 ans, demeurant au 5922 Velasco, à Dallas, n° de téléphone TA 7-9761.

Il témoigne et indique :

Je me tenais sur Houston street près de l’intersection de Elm street. J’ai pris une photo de la voiture du Président Kennedy au moment où elle circulait le long de Houston street. J’ai un vieil appareil photo. J’ai regardé vers le bas vraiment rapidement et j’ai réarmé pour prendre la photo suivante. J’ai alors couru en direction de l’intersection des rues [ sic ] de Elm et de Houston, ceci étant le coin de sud-ouest. Je me tenais en arrière de l’intersection et j’ai dû prendre les photos à travers une partie de la foule. J’ai descendu Elm Street en courant un peu plus et la voiture du Président a commencé à descendre la pente vers le passage sous terrain. Je courais en essayant de garder la voiture du Président en vue et je réarmais mon film pendant que je courais. Je regardais vers le bas mon appareil photo pour voir le numéro du cliché pendant que je courais. J’ai pris une autre photo pendant que la voiture du Président descendait la pente d’Elm street.

J’ai commencé à réarmer mon film à nouveau et j’ai entendu un bruit fort. J’ai pensé que ce bruit était soit un pétard ou une voiture qui avait eu un raté de moteur. J’ai recherché vers le haut et il a semblé comme s’il y avait un autre bruit fort en l’espace de quelques secondes. J’ai regardé en bas de la rue et je pouvais voir la voiture du Président et un autre véhicule et on aurait dit qu’elles étaient arrêtées. Ensuite j’ai vu un flash de couleur rose vers le haut comme quelqu’un se levant et se rasseyant à nouveau dans la voiture. Alors j’ai fait le tour et j’ai pu ainsi regarder par-dessus l’arrière d’un monument et soit c’est alors que j’ai vu ce qui suit ou bien c’est quand je me suis assis de nouveau au coin de Elm street. Je ne puis pas me rappeler exactement où j’étais quand j’ai vu ce qui suit : J’ai entendu au moins deux coups de feu tirés et j’ai vu ce qui ressemblait à un pétard sortant de la voiture du président. Ma supposition pour penser ceci venait du fait que j’ai vu des fragments aller en l’air vers le haut. J’ai également vu un homme soit dans la voiture du Président ou dans la voiture derrière la sienne et quelqu’un se baisser dans une de ces voitures pour retirer quelque chose qui ressemblait à un fusil.

Je me rappelle également voir ce qui ressemblait à un revolver en nickel dans la main de quelqu’un se trouvant dans la voiture du président ou quelque part immédiatement autour de sa voiture. Ensuite, la voiture du Président a gagné de la vitesse pour aller sous le passage sous terrain. La police et beaucoup de spectateurs ont commencé à courir vers le haut de la colline du côté opposé de la rue par rapport moi, vers une barrière de bois. J’ai supposé à ce moment-là que c’était de là que les coups de feu avaient été tirés. J’ai continué à observer la foule. Ensuite, je suis venu autour du monument au niveau de Main Street. J’ai marché vers le bas vers l’endroit où la voiture du président s’était arrêtée. J’ai vu un officier de police et quelques agents en civil. Je ne sais pas qui ils étaient. Ces officiers de police et les agents en civil fouillaient la terre comme si ils recherchaient une balle. J’ai fait marche arrière autour du monument sur Elm street là où ils fouillaient la terre. J’ai continué à travers la rue et j’ai grimpé le remblai là où se trouve la barrière. A ce moment là, presque tous les gens étaient partis. Il y avait un certain nombre des personnes vers le bas dans la rue et agglutinés autour d’une moto.

Je regardais autour de la barrière car la rumeur s’était répandue que c’était de là que le projectile était venu. J’ai commencé à imaginer où j’étais quand j’avais pris la troisième photo et il m’a semblé que la rangée de barrière devait être sur la photo. J’ai vu un groupe d’hommes qui semblaient pouvoir être des officiers de police et l’un d’eux s’avérait être le shérif adjoint Boone. Je lui ai parlé de la photo que j’avais prise. Le Shérif adjoint Boone a contacté des supérieurs et on lui a dit de m’emmener au bureau du shérif. Le Shérif adjoint Boone a pris mon appareil photo et m’a demandé d’attendre. J’ai attendu dans le bureau du shérif et quelque temps plus tard, une heure ou deux après, il m’a rapporté mon appareil photo et m’a dit que dès qu’ils auraient développé le film et qu’il serait sec on me donnerait le film. Un peu plus tard, il est entré et m’a donné les négatifs et m’a dit qu’ils étaient intéressés par un couple d’images et a sous-entendu que les négatifs étaient tout ce que j’allais récupérer. Pour autant que je m’en souvienne, c’est tout que je sais de cet évènement.

 

signé Hugh William Betzner, Jr.

Déclaré sous serment devant moi ce 22ème jour de novembre 1963.

(signé par) Aleen Davis
Notaire à Dallas, Texas

 


Contact

2000-2023 © JFK L’assassinat les questions - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.5.76