JFK L’assassinat les questions
Dallas 22 novembre 1963

Site dédié à l’assassinat du Président Kennedy et à l’étude des questions sans réponse pleinement satisfaisante près de 60 ans après les faits.

NORMAN Harold

par Pierre NAU

DECLARATION SOUS SERMENT


Etat du Texas
Conté de Dallas
Ville de Dallas



Moi, Harold Norman, souhaite faire le témoignage suivant aux agents spéciaux William Carter et Arthur W. Blake des Services Secrets des Etats-Unis.

J’ai 25 ans et j’habite au 4858 Beulah Street, à Dallas, Texas. Je n’ai pas de téléphone chez moi. Je suis employé, depuis trois ans, à remplir des commandes au dépôt de livres scolaires du Texas, au 411 Elm Street à Dallas, Texas.

J’étais en relation avec Lee Oswald pendant le temps où il a été employé par cette compagnie, mais je n’ai pas été jusqu’à bien le connaître. Je lui ai parlé brièvement pour lui dire "Salut" ou dans le cadre de mon travail, mais je n’ai jamais eu de conversations avec lui. Il ne se mélangeait pas aux autres employés et ne semblait pas désireux de se lier d’amité avec moi ou avec les autres. Je ne l’ai jamais vu à un moment, autre qu’au travail dans le bâtiment. Le 22 novembre 1963, pour autant que je m’en souvienne, la dernière fois que je l’ai vu c’était vers 10 heures du matin au moment où nous étions ensemble en train de travailler au premier étage du bâtiment. Je ne lui ai parlé à aucun moment.

A 12h15 environ à cette même date, après avoir pris mon déjeuner, je suis allé au quatrième étage (5th floor) du bâtiment pour regarder le cortège présidentiel passer devant le bâtiment. Bonnie Ray Williams et James Jarman, qui travaillaient également dans ce bâtiment, sont venus avec moi. Nous avons pris position au coin sud-est du bâtiment au quatrième étage et je regardais par la fenêtre qui se trouve la plus prés de l’extrémité est du bâtiment et surplombant Elm Street.

Juste après que le Président soit passé, j’ai entendu un coup de feu et plusieurs secondes plus tard j’ai entendu deux autres coups de feu. J’ai su que les coups de feu provenaient directement d’au-dessus de moi et j’ai entendu les étuis de cartouche tomber sur le plancher. J’ai également entendu le bruit de la culasse du fusil. J’ai vu un peu de poussière tomber du plafond du cinquième étage et j’avais la conviction que, qui que ce soit qui avait tiré les coups de feu, cette personne se trouvait directement au-dessus de moi. J’ai vu tous les gens dans la rue courir vers le côté ouest du bâtiment, aussi je me suis rendu vers ce côté, en compagnie de Williams et de Jarman et j’ai regardé par la fenêtre du côté ouest. Nous avons parlé des coups de feu et d’où ils provenaient et nous avons décidé que nous ferions mieux de descendre par les escaliers. Nous avons descendu les escaliers jusqu’au premier étage et nous n’y avons vu personne d’autre, au moment où nous sommes descendus. Cinq minutes s’étaient environ écoulées entre le moment des coups de feu et celui où nous avons commencé à descendre les escaliers.

J’ai fait la déclaration ci-dessus et c’est la vérité, pour le mieux que je m’en souvienne.

 

Signé Harold Norman
Souscrit sous serment devant moi ce 4 ème jour de Décembre 1963.
Signé William N. Carter
William N. Carter agent spécial des Sertvices Secrets des Etats Unis

Témoin : signé Arthur W. Blake
Agent spécial des Services Secrets des Etats Unis

 


Contact

2000-2023 © JFK L’assassinat les questions - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.5.76