accessibilité
JFK l’assassinat les questions
Dallas 22/11/1963

Site consacré à l’assassinat du Président Kennedy et à l’étude des questions qui demeurent sans réponse plus de 50 ans après les faits.

FAQ

Questions posées les plus fréquentes à propos du drame de Dallas.

Oswald était-il un tireur d’élite ?

Oswald n’était pas un tireur d’élite au sens où on l’entend habituellement. C’était un tireur honnête, sans plus. La distinction de "marksman"qu’il avait obtenu à une seule reprise, lors de son séjour chez les Marines, le plaçait comme un tireur au-dessus de la moyenne.
Ceci dit, nul besoin était d’être tireur d’élite pour atteindre le Président de l’endroit où se trouvait Oswald. Le problème n’est pas là. La difficulté d’attribuer l’ensemble des tirs à Oswald vient de l’espace temps réduit dont disposait l’assassin présumé.
Pour effectuer le tir de Dealey Plaza, Oswald devait faire feu à trois reprises en moins de 8 secondes. Entre chaque coup, il devait ejecter l’étui de la balle qu’il venait de tirer, puis réarmer sa carabine. Si on ajoute le temps mis pour viser aux 2 secondes en moyenne mis pour manoeuvrer la culasse au moment du réarmement, le timing est plus que serré pour ne pas dire impossible.

Aucun des experts du FBI n’a réussi à approcher la performance d’Oswald, dans les conditions fixées par la Commission Warren. Le seul à l’avoir presque effectué l’a fait sur cible fixe, condition bien différente de celle de l’attentat.
Enfin, si Oswald avait été un tireur d’élite digne de ce nom, un seul coup de feu lui aurait suffi. La distance le séparant de la limousine au moment du premier coup de feu est si réduite, moins de 50 mètres, que le coup est quasiment imanquable pour un tireur d’élite. De plus le bruit de l’arme est tel qu’il vaut mieux éviter de tirer à plusieurs reprises et risquer de se faire repérer.

Retour au début de la FAQ

Quelles étaient les caractéristiques et l’historique de l’arme du crime ?

L’arme retrouvée au sixième plancher du dépôt de livres scolaires du Texas était une carabine italienne "Mannlicher Caracano" de calibre 6,5 mm.
Le Mannlicher Carcano est une arme de guerre de forte puissance, capable de tuer un homme à plus de 200 mètres. La distance de tir la plus longue dans l’attentat de Dealey Plaza n’excédait pas 90 mètres. Atteindre la cible ne constituait pas une difficulté particulière.

Cette arme était de type semi-automatique. Il était nécessaire de la réarmer entre chaque tir en manœuvrant la culasse. C’est la raison pour laquelle ce type d’arme est également appelée arme à culasse mobile. La manœuvre de la culasse se fait en 2 temps. Un premier temps au cours duquel l’étui de la balle tirée est éjecté et un deuxième au cours duquel la carabine est réarmée. L’opération prend environ 2 secondes. Oswald avait acheté cette arme, sous le nom d’emprunt de Hidell pour la modique somme de 12 $ auprès de la firme Kleins de Chicago.
L’arme fut envoyée à la boite postale que louait Oswald à Dallas.

Retour au début de la FAQ

Dans quelles conditions Oswald fut embauché au TSBD ?

Ruth Paine qui hébergeait Marina à Irving apprit par une de ses voisines, Linnie Mae Randle, que l’on recherchait un magasinier au TSBD pour un travail saisonnier. Le surcroît d’activité lié à la rentrée scolaire motivait ce recrutement temporaire. Linnie Mae Randle l’avait appris par son jeune frère de 19 ans, Bull Leisley Frazier. Comme Oswald était alors au chomage, Ruth Paine pensa alors à lui et obtint un entretien d’embauche auprès du super intendant, un certain Roy Truly. Oswald débuta son travail le 14 octobre 1963. Quelques semaines plus tard, le cortège passait au pied de l’immeuble où travaillait Oswald. Le hasard l’avait placé au bon moment au bon endroit.
Pourtant cette version est contesté par ceux qui voit en Ruth Paine une personne bien différente de celle de la bonne Quaker dévouée qu’elle donnait d’elle.

Retour au début de la FAQ


Contact

2000-2020 © JFK l’assassinat les questions - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.38