BURKLEY George G.



Avertissement:
La traduction de ce témoignage est ma propriété exclusive. Ils ne peut être reproduit totalement ou partiellement sans mon autorisation.


Déclaration sous serment

Moi, Vice Amiral George G. Burkley (M.C.) (en retraite) demeurant à Los Angeles, Californie, dument placé sous serment témoigne comme suit: J'ai été interrogé en Janvier 1978 par Messieurs T. Mark Flanagan, Jr. Et Donald A. Purdy, Jr. du bureau du Comité mandaté pour enquêter sur les assassinats. Pendant l'interview j'ai fourni en substance l'information qui suit. Présentement, je réaffirme que cette information est exacte et digne de confiance pour autant que je m'en souvienne. Cette déclaration est faite librement, de manière volontaire et en dehors de toutes menaces, promesses, assurance, ou rémunération de quelque nature que ce soit.

J'étais le médecin personnel du Président John F. Kennedy en Novembre 1963 et j'accompagnais le Président Kennedy lors de son voyage au Texas. J'étais à l'hôpital de Parkland et plus tard à l'hôpital naval de Bethesda le soir du 22 Novembre 1963. J'ai vu les blessures du Président Kennedy à l'hôpital de Parkland et pendant l'autopsie à l'hôpital naval de Bethesda. Il n'y avait aucune différence entre la nature des blessures que j'ai vues à l'hôpital de Parkland et celles que j'ai observées à l'hôpital naval de Bethesda.

1. J'étais avec le Président Kennedy à Dallas. Je suis arrivé à l'hôpital de Parkland dans les 5 minutes qui ont suivi l'arrivée du Président. J'ai vérifié l'état physique du Président, j'ai donné aux docteurs qui s'occupaient du Président son groupe sanguin et quelques médicaments d'adrénaline (Sol U Cortef) à placer à l'intérieur de la transfusion sanguine et des fluides qui allaient être administrés. Mes conclusions indiquaient clairement que cette mort était certaine et imminente.

2. Un des médecins m'a fait part qu'aucun signe de vie ne pouvait être détectés. J'ai vérifié à nouveau les signes de vie du Président Kennedy et il n'y en avait plus. J'ai annoncé à Madame Kennedy qui se trouvait à proximité de la salle de soins que le Président Kennedy était décédé.

3. Je suis resté avec le corps du Président dans la salle de soins jusqu'à ce que le corps soit placé dans le cercueil et j'ai vu être fermé. A ce moment là, Il n'y a pas eu de déplacement ou de manipulation du corps autre que l'enlèvement de l'équipement intraveineux.

4. A Dallas je me suis rendu de l'hôpital vers Air Force One dans l'ambulance et dans l'avion également à côté du corps du Président qui se trouvait dans le cercueil; le cercueil n'a été ni ouvert ou importuné en aucune façon.

5. J'avais ordonné à l'hôpital naval des Etats-Unis d'être prêt à faire une autopsie sur le corps de John F. Kennedy, Président des Etats Unis, la permission ayant été accordée par Madame Kennedy pendant le trajet. Ce fut une autopsie complète sans limitations et sans contrainte du temps nécessaire à son accomplissement.

6. Je me suis rendu de la base aérienne d'Andrew's dans l'ambulance en compagnie du corps du Président en direction de l'hôpital naval de Bethesda et j'ai accompagné le cercueil au laboratoire d'autopsie et j'ai vu le corps ôté de l'intérieur du cercueil et disposé sur la table d'autopsie.

7. J'ai demandé au chirurgien chargé de l'autopsie de faire une autopsie complète et de prendre le temps nécessaire pour l'accomplir. J'ai supervisé l'autopsie et j'ai dirigé l'entreposage et la préservation du cerveau pour une étude ultérieure du trajet de la balle ou des balles

8. Les matériaux de l'autopsie fut placé en lieu sûr et il m'a été adressé par la suite par le Captaine Stover de l'US Navy et par un membre des Services Secrets. Nous avons immédiatement conduit ces matériaux au bâtiment de l'EOB Building où ils furent placés et mis sous scellés par les Services Secrets.

9. Le Sénateur Robert Kennedy, qui représentait Madame Kennedy et la famille Kennedy, ordonna que les matériaux de l'autopsie soient transférés aux Archives Nationales. Ceci fut fait le 26 Avril 1965. Voir la lettre de transmission jointe avec la liste nominative des articles. L'annotation sous l'article #9, un container en métal de 7 à 8 pouces de diamètre, contenant des matériaux important, représente le container du cerveau. Ce matériau a été récupéré et avalisé par la signature de Madame Evelyn Lincoln et trois personnes étaient témoins. Des copies signées de ces déclarations sous serments sont jointes.

Je comprends que cette déclaration sous serment puisse être présentée et recueillie comme preuve par le comité de la Chambre des représentants chargé d'enquêter sur les assassinats, et qu'elle puisse les conduire à établir des conclusions diverses et les statuts applicables aux enquêtes du Congrés, qui incluent non seulement celles relatives aux faux témoignages , à la rétention, ou à la tromperie, m'exposerait à des poursuites criminelles pour ne dire toute la vérité et rien que la vérité dans cette déclaration sous serment.



Signé George G. Burkley
Vice Amiral George G. Burkley (Corps médical de l'US Navy à la retraite.) Médecin personnel du Président John F. Kennedy
Etat de Californie, Comté de Los Angeles

Signé et fait sous serment devant moi ce 28ième jour de novembre 1978 Signé Ruth F. Lawless Notaire Publique. Mon mandatement expire le 20 avril 1980.



Retour [2]


© Pierre NAU (2000 - 2013)
Liens
  1. http://jfk-assassinat.com/index.php?module=pages&type=user&func=view&cat=10043
  2. http://jfk-assassinat.com/index.php?module=Pages&func=display&pageid=134
  3. http://jfk-assassinat.com/index.php?module=pages&type=user&func=display&pageid=135&theme=Printer