JFK

L'assassinat les questions

FBI - Partie 1 (volet n°1)

  • Créé par pierre.nau le Feb 03, 2013
  • Dernière modification faite par le Sep 18, 2019
  • Catégories: L'enquête du FBI

ENQUETE SUR L'ASSASSINAT DU PRESIDENT KENNEDY LE 22 NOVEMBRE 1963
 


Avertissement: Cette traduction m'appartient. Elle ne peut être reproduite, même partiellement sans mon autorisation.
(Code de la Propriété intellectuelle, art. L. 113-2, al. 1 et art. l. 113-3, al. 1).




PREFACE:

Partie 1: Elle relate brièvement l'assassinat du Président Kennedy et l'identification d'Oswald comme meurtrier.


Partie 2: présente la preuve convaincante qu'Oswald a bien assassiné le Président Kennedy.


Partie 3: Elle comprend 2 sections. La première présente ce que le FBI connaissait d'Oswald avant l'assasinat et la seconde met en avant les résultats de notre enquête sur le passé d'Oswald, ses activités, ses relations, etc. à la suite de l'assassinat.

Trois ensembles de pièces à conviction accompagnent ce rapport. Le premier expose la preuve reliant Oswald à l'assassinat du Président; les deux autres font état des documents relatifs aux contacts d'Oswald avec les Soviétiques, le Parti Communiste etc...

Nous continuons à recevoir des pistes concernant Oswald et par conséquent, à la conclusion de ce rapport, il est dit que cette enquête se poursuivra pour les résoudre.


TABLE DES MATIERES

1. L'ASSASSINAT

- L'Assassin dans le bâtiment
- Le meurtre de l'officier de police Tippit


2. LA PREUVE

- A. Les évènements antérieurs à l'assassinat
-
B. Les évènements postérieurs à l'assassinat
-
Les déplacements d'Oswald
- Reconnu dans le bus
- Dans le taxi
- L'arrivée à sa chambre
- Le meurtre de Tippit par Oswald
- Les témoins oculaires du meurtre de Tippit
- L'arrestation d'Oswald
- Le coup de feu manqué
- Le lien du pistolet à Oswald

- C. L'interrogatoire de l'assassin


- D. L'arme du crime
-
Le fusil commandé par Oswald
- Les essais du fusil
- L'examen du textile
- Les cartouches tirées du fusil d'Oswald
- L'empreinte de paume sur le fusil

- E. D'autres preuves
-
Les cartons de livres
- Le test à la parafine
- La photographie

-
La carte dans les effets d'Oswald


- F. Agissement similaire antérieur


3. LEE HARVEY OSWALD


-
A. Avant l'assassinat du Président Kennedy


- 1 Données biographiques


- 2 Le service militaire

- 3 Le transfuge vers l'URSS

La préparation du voyage

L'argent économisé chez les Marines

L'allégence affirmée envers l'URSS

Désillusionné par la vie Américaine

L'offre faite de dévoiler des informations militaires

Admis à séjourner comme résident étranger


- 4 Le retour aux Etats-Unis

L'allégence envers l'URSS remise en question

Le renouvellement du passeport

La lettre au Secrétariat à la Marine

La lettre au Corps des Marines

Le prêt pour le rapatriement

L'arrivée aux Etats-Unis



- 5 Mise sur pied de l'enquête du FBI

La première interview d'Oswald

La deuxième interview du FBI


- 6 Activités Subversives Liées

Le parti Communiste US

Le Fair Play for Cuba Committee


- 7 Oswald interviewé à nouveau


- 8 Les activités d'un certain A.J. Hidell


- 9 Marxiste publiquement déclaré


- 10 Le retour d'Oswald au Texas


- B. Après l'assassinat du Président Kennedy


- 1.1 Les jeunes années


- La période de l'école primaire


- L'époque du Collège

L'analyse psychiatrique

le retour à la Nouvelle Orléans


- L'époque du Lycée


- 1.2 Le service militaire


- 1.3 Le voyage en Union Soviétique


- 1.4 La tentative de suicide d'Oswald


- 1.5 La vie en Union Soviétique


- 1.6 La version d'Oswald sur les paiements des Soviétiques


- 1.7 Le livre proposé par Oswald


- 1.8 Vues sur le Communisme


- 1.9 Ecrits complémentaires

Questions Réponses

Considérations sur les entrevues


- 1.10 L'aspect financier du voyage


- 1.11 L'emploi à Fort Worth


- 1.12 Le déménagement vers Dallas

Contact avec le Parti Communiste

Contacts avec le Parti Socialiste ouvrier

Emploi et diffcultés domestiques


- 1.13 Le déménagement vers la Nouvelle Orléans


- 1.14 Rôle dans le Fair Play for Cuba Committee


- 1.15 Poursuite des contacts avec le Parti Communiste


- 1.16 Madame Oswald déménage vers le Texas


- 1.17 L'obtention du passeport


- 1.18 Le voyage à Mexico


- 1.19 Le dossier du consulat Soviétique


- 1.20 L'arrivée à Dallas


- 1.21 Les revenus d'Oswald


- 1.22 Journal personnel


- 1.23 Les observations de Marina Oswald




(1) - L'ASSASSINAT


Le Président John Fitzgerald Kennedy a été assassiné à Dallas, le Texas, à approximativement 12h29 le 22 novembre 1963. À ce moment là le Président était en route de Love Field au Trade Mart à Dallas pour participer à un déjeuner patronné par plusieurs groupes civiques. Parmi ceux qui se trouvaient dans le cortège avec le Président, sa femme, le Vice-président et Mme. Lyndon B. Johnson et le Gouverneur du Texas John B. Connally et sa femme.


A. L'Assassin dans le bâtiment (retour)

Alors que le cortège d'automobiles se déplacait dans la ville de Dallas dans Elm street à environ cinquante yards à l'ouest de l'intersection avec Houston street (l'annexe 1), trois coups de feu ont retenti. Deux balles ont frappé le Président Kennedy et une a blessé le Gouverneur Connally. Le Président, qui s'est effondré vers l'avant dans la voiture, a été envoyé de toute urgence à l'Hôpital de Parkland, où il a été déclaré mort à 13h00.


Les témoins oculaires sur la scène des coups de feu ont vu un individu tenant un fusil à la fenêtre du sixième étage du dépôt de livres scolaires du Texas situé à l'intersection de Elm et de Houston street. Un individu a déclaré qu'après qu'il ait entendu ce qu'il a cru être une seconde détonation, il a cherché et vu cet homme viser délibérément avec un fusil et faire feu dans la direction du cortège Présidentiel au moment où celui-ci passait. (Annexe 2).


B. Le meurtre de l'agent de police Tippit. (retour)

Une recherche immédiate a été lancée pour identifier et appréhender l'assassin du Président. Dans l'heure, à approximativement 1:15 p. m, l'agent de police de Dallas J. D. Tippit, agissant vraisemblablement sur la base d'une émission sur la radio de la police, a arrêté un suspect possible sur la Dixième Rue juste à l'Est de la Rue Patton. L'homme a alors sorti une arme à feu et a tiré à trois reprises sur l'Agent de police Tippit, provoquant ainsi la mort de l'officier de police (Pièce à conviction n°1). L'assaillant, identifié par la suite comme étant Lee Harvey Oswald, a été appréhendé au Texas Theatre, au 231 à l'Ouest du Boulevard Jefferson (Pièce à conviction n°1). Au cours de l'arrestation, qui a eu lieu à 14heures, il a résisté violemment et a essayé de tuer à nouveau un autre policier.


Identifié comme un employé du bâtiment d'où les coups de feu avaient été tirés sur le Président Kennedy et le Gouverneur Connally, Oswald est devenu un suspect principal dans l'assassinat de Président Kennedy. Cependant, interrogé après son arrestation, Oswald a nié toute connaissance ou participation à l'assassinat du Président et au meurtre de Tippit.


Néanmoins, les preuves développées au cours de l'investigation montrent de manière concluante que l'assassinat du Président Kennedy a été l'oeuvre de Lee Harvey Oswald, marxiste avéré, un ancien transfuge en Union soviétique et secrétaire auto-désigné de la branche du Fair Play for Cuba Comittee de la Nouvelle Orléans, une organisation pro-Castriste.


Oswald, agé de 24 ans, a fréquenté des écoles à la Nouvelle Orléans en Louisiane, à Fort Worth au Texas, à New York et a servi dans le Corps des Marines américains de 1956 à 1959, période au cours de laquelle il a été qualifié comme un tireur d'élite. En 1959 il a effectué un voyage en Union soviétique où il a été employé pendant environ trois ans comme ouvrier dans une usine. Il a publiquement annoncé son intention de devenir un citoyen russe, mais a apparemment changé d'avis et est retourné en Etats-Unis en 1962 avec une femme russe et un enfant. Un deuxième enfant est né depuis. A la suite de son retour, il a tenu des emplois pendant des périodes brèves à la Nouvelle Orléans en Louisiane et à Dallas au Texas.


(2) - LA PREUVE (haut)

A. Evénements Avant l'Assassinat (retour)

Lee Harvey Oswald, sous le nom de 0. H. Lee, a loué un meublé au 1026 North Beckley à Dallas, Texas, le 14 octobre 1963. Il utilisait la pièce pendant la semaine et les week-ends il se rendait à Irving, Texas, où sa femme et ses enfants résidaient. Il s'était arrangé avec un camarade de travail, Buell W. Frazier, pour le conduire à Irving chaque vendredi soir et normalement il retournait avec M. Frazier à Dallas chaque lundi matin.

Jeudi soir, le 21 novembre 1963, Oswald s'est écarté de son programme habituel de voyage à Irving. Prétendant à M. Frazier qu'il voulait récupérer quelques tringles à rideaux pour sa pièce au domicile de Mme. Ruth Paine, sa logeuse Irving, il s'est arrangée pour aller avec M. Frazier à Irving cette nuit là. C'est le seul cas connu où Oswald s'est écarté de sa pratique de faire le voyage autrement que le week-end.

Mme. Ruth Paine, deumerant au 2515 West fifth street, propriétaire de la résidence dans laquelle la femme d'Oswald résidait à Irving, a dit qu'Oswald ne lui a fait aucune mention de tringles à rideaux au cours de la soirée du 21 novembre 1963, elle n'a pas projeté non plus de lui donner des tringles à rideaux. Mais la femme d'Oswald, Marina, a révélé que son mari possédait un fusil qu'il tenait enveloppé dans une couverture dans le garage de la résidence d'Irving. Elle a dit qu'il avait passé la nuit du 21 novembre 1963 avec elle et qu'il l'avait quitté tôt le matin suivant avant qu'elle n'ait été éveillé. Le 22 novembre 1963, elle a remarqué que la couverture dans laquelle le fusil avait été enveloppé était toujours dans le garage, mais le fusil avait disparu.

A la suite de l'assassinat, la couverture a été examinée au Laboratoire du FBI. On a trouvé des poils de corps qui au plan des caractéristiques microscopiques correspondaient aux poils de corps de Lee Harvey Oswald. (Annexe 3)
Quand Oswald a quitté Irving, Texas, le matin du 22 novembre 1963, il portait un long paquet enveloppé dans du papier d'emballage. M. Frazier, avec qui il voyageait habituellement, l'a décrit comme "une sorte de sac que l'on obtient dans un magasin à bon marché"." Oswald lui a dit qu'il contenait des tringles à rideaux. A l'arrivée à Dallas, M. Frazier, après avoir garé sa voiture, a vu Oswald entrer dans le Dépôt de livres scolaires du Texas portant le paquet. Après l'assassinat du Président Kennedy, un papier d'emballage brun en forme de long sac a été trouvé, près de la fenêtre d'où les coups de feu avaient été tirées, au sixième étage du Dépôt. (Annexe 4)

Une empreinte digitale latente mise en évidence par la Division d'Identification du FBI sur le long sac en papier s'est révélée être identique à l'impression d'empreinte digitale de l'index gauche de Lee Harvey Oswald. (Annexe 5)
Une empreinte de paume latente mise en évidence sur le même papier s'est révélée être identique à l'empreinte de paume d'Oswald. (Annexe 6)

M. Frazier, après avoir observé le long sac de papier d'emballage trouvé au sixième étage du Dépôt de livres scolaires du Texas, n'a pas pu certifier si le sac était celui qu'il avait observé en possession d'Oswald le matin du 22 novembre 1963, la soeur de M. Frazier, Mme. Linnie May Randle, a examiné le sac et a déclaré qu'il pouvait s'agir du long sac en papier qu'elle avait vu Oswald disposer dans la voiture de son frère ce matin là au moment où ils sont partis pour aller travailler.

En plus d'avoir été par M. Frazier entrer dans le bâtiment avec un paquet en papier d'emballage le matin de l'assassinat, Oswald avait été vu plus tard dans la matinée par plusieurs camarades de travail dans le bâtiment . Entre 11:30 et midi, Oswald a été vu au cinquième étage par trois employés. A ce moment là, il a demandé à un des employés, Charles D. Givens, qui était dans l'ascenseur, de fermer les portes de l'ascenseur quand il serait descendu et ainsi , Oswald, pourrait appeler l'ascenseur au sixième étage.

B. Les événements après l'assassinat (retour)

- Les déplacements d'Oswald :

Au moment de la fouille qui avait été entreprise par la police à l'intérieur du Dépôt de livres scolaires du Texas immédiatement après l'assassinat, Oswald était supposé être toujours sur place. Il a été vu par Roy Tuly, le surveillant de l'entrepôt et un par policier à l'intérieur d'une petite cantine au deuxième étage (Annexe 7) Il n'a pas été interrogé à ce moment là étant donné que M. Truly le présenta à l'officier de police comme un employé du bâtiment. Peu de temps après, M. Truly se rendit compte de la présence de tous ses employés sauf Oswald et en informa donc la police.

- Identifié dans l'autobus:

Peu de temps après, Oswald a été observé par son ancienne logeuse, Mme. Marie E. Bledsoe, deumeurant au 621 Nord Marsalis Avenue, en train de monter à bord d'un autobus de la ville à environ sept blocs de la scène de l'assassinat. (Annexe. 1) Mme. Bledsoe, qui voyageait dans l'autobus, a déclaré qu'il semblait être quelque peu nerveux. Elle a aussi noté qu'Oswald portait des vêtements sales, un net changement par rapport à sa présentation habituelle.

Cecil J. McWatters, le conducteur de l'autobus, lors d'une présentation de suspects disposés en ligne par la police a sélectionné Oswald comme ressemblant à un passager qui était entré dans son autobus le 22 novembre 1963, au voisinage des lieux de l'assassinat. M. McWatters était incapable d'établir avec certitude l'heure ou l'endroit où Oswald était monté à bord de l'autobus, mais il se rappelait que c'était peu de temps après l'assassinat. Il se rappellait avoir dit à ce passager, "je me demande où ils ont tiré sur le Président," Il a dit que le passager avait répondu, "Ils lui ont tiré dans le tempe."

M. McWatters a également identifié un transfert d'autobus qu'Oswald avait sur lui au moment de son arrestation comme un de ceux qu'il avait délivré le 22 novembre 1963.

Mme. Bledsoe a déclaré qu'Oswald avait voyagé sur une distance de moins de deux blocs à bord de l'autobus. Elle a déclaré que le trafic était devenu encombré et qu'un motocycliste qui se trouvait à côté avait dit au conducteur de l'autobus qu'on avait tiré sur le Président. Mme. Bledsoe a dit qu'Oswald avait quitté l'autobus et disparu dans la foule.

- Dans le Taxi :

William W. Whaley, un chauffeur de taxi, lors d'une séance d'identification de suspects disposés sur un rang le 23 novembre 1963 au Département de Police de Dallas a positivement identifié Oswald comme un passager dans son taxi le 22 novembre 1963. Il était incapable de se rappeler le moment exact, mais était certain qu'il avait pris Oswald entre 12:30 et 12:45 , à la Station de taxis du Terminal d'Autobus de la Société "Greyhound", situé à environ sept blocs de la scène de l'assassinat (annexe 1) et qi'il l'avait transporté sur une de distance 2,75 milles environ au 500 North Beckley street à Dallas (annexe 1). Comme précédemment noté, la chambre meublée louée par Oswald se situait au 500 North Beckley street .

- L' arrivée à la chambre meublée:

Mme. Earlene Roberts, la logeuse demeurant au 500 North Beckley street , a positivement identifié Oswald comme l'homme qui lui avait loué la chambre le 14 octobre 1963, sous le nom 0. H. Lee. Elle a déclaré qu'Oswald était arrivé chez lui peu de temps après qu'elle avait appris par les nouvelles qu'on avait tiré sur le Président. Elle a évalué qu'il était approximativement 13 heures. Il a récupéré une veste dans sa chambre et il est parti à la hâte. Elle a aussi déclaré que bien qu'elle n'avait jamais observé Oswald en possession d'une arme à feu, elle avait remarqué un étui d'arme de poing dans sa chambre tard dans l'après-midi du 22 novembre 1963.

- Le meurtre de l'agent de police Tippit par Oswald:

Le 22 novembre 1963 à 13 heures 15 environ, un chauffeur de taxi, Mr. W. Scoggins, a observé un policier en uniforme (l'agent de police J. D. Tippit) en train de parler à un homme se trouvant à côté du véhicule de l'officier de police, sur la 10ième Rue à l'Est de Patton Street. Le conducteur a dit qu'il avait entendu un tir d'arme à feu et qu'il avait vu la chute de l'officier de police tomber à côté de sa voiture. (annexe 1) Son assaillant s'est dirigé vers l'ouest sur la 10ème Rue, au Sud de Patton Street et ensuite vers l'Ouest sur le Boulevard Jefferson.

- Témoins oculaires du Meurtre de Tippit:

Le 23 novembre 1963, au cours d'une séance d'identification de suspects disposés sur un rang au commissariat de police, ce même chauffeur de taxi a identifié Oswald comme l'assaillant de l'Officier Tippit. Un autre témoin oculaire du meurtre a identifié Lee Harvey Oswald comme l'assaillant qui avait retiré une arme à feu de l'intérieur de sa chemise et qui avait tué Tippit.

- L'arrestation d'Oswald :

Agissant à partir de l'information d'une émission radiophonique de la police annonçant que l'on avait vu un suspect du meurtre d'un policier entrer à l'intérieur du Texas Theatre, situé au n° 231 à l'Ouest Boulevard Jefferson, la police de Dallas a appréhendé Oswald à 14 heures, dans le théâtre. (annexe 1) Un des officiers a ôté de la main droite d'Oswald un revolver de calibre 38 Spécial. (Annexe 8)

- Le coup de feu manqué:

Un des officiers procédant à l'arrestation a déclaré que lorsqu' Oswald a été tout d'abord approché à l'intérieur du cinéma il a essayé de tirer un revolver de sa chemise. Dans la lutte s'ensuivant avec le policier, Oswald a actionné la queue de détente mais l'arme à feu n'a pas fonctionné. Un examen de cette arme à feu a confirmé qu'une des six cartouches récupérées de l'arme avait une encoche du marteau sur la douille, mais n'avait pas été mise à feu.

- Le lien du pistolet à Oswald:

L'enquête de FBI a établi que le revolver Smith & Wesson de calibre 38 spécial, portant le numéro de série V510210, récupéré sur Lee Harvey Oswald avait été expédié le 20 mars 1963, par la George Rose Company, Incorporated, de Los Angeles Californie, à A. J. Hidell, Boîte postale 2915 à Dallas Texas. Le prix de l'arme était de 29.95 $. L'examen par le Laboratoire de FBI a établi que l'écriture présente sur le coupon de vente par correspondance utilisé pour l'achat de cette arme a été faite par Lee Harvey Oswald.

Quatre douilles trouvées dans le voisinage immédiat des lieux du meurtre de l'Officier Tippit le 22 novembre 1963, ont été fournies au FBI par la police de Dallas. Un examen de ces douilles par le Laboratoire du FBI a établi qu'elles avaient été tirées par le revolver Smith & Wesson de calibre 38 spécial appartenant à Oswald.

C. L'interrogatoire de l'assassin(retour)

Lee Harvey Oswald, lors de son interrogatoire après son arrestation le 22 novembre 1963, a admis qu'il avait vécu au 1026 North Beckley Street à Dallas Texas, sous le nom de 0. H. Lee. Il a aussi admis qu'il se trouvait au Dépôt de livres scolaires du Texas où il était employé, le 22 novembre 1963. Oswald a affirmé, cependant, qu'il était au rez-de-chaussée du bâtiment quand le cortège Présidentiel est passé. Après les coups de feu à l'encontre du Président, il a dit qu'il avait cru qu'il n'y aurait plus de travail à faire et il a décidé de rentrer chez lui. Il a dit qu'il était allé à sa résidence de Dallas, avait changé ses vêtements et qu'il était allé ensuite voir un film.

Oswald a admis qu'il portait une arme à feu sur lui au cinéma et a déclaré qu'il a fait cela parce qu'il "se sentait bien avec." Il n'a fourni aucune autre explication. Oswald a nié qu'il avait jamais commandé ou possédé un fusil. Cependant, lors d'une fouille ultérieure à la résidence d'Oswald à Irving Texas, faite par des officiers du Département de la Police de Dallas, une photographie a été trouvée montrant Oswald portant un arme à la ceinture et tenant un fusil. (Pièce à conviction n°9) Le fusil figurant sur la photographie est d'apparence semblable au fusil à culasse mobile de calibre 6.5 millimètres qui comme on le montrera avait été précédemment acheté par Oswald. Oswald, au cours de l'interrogatoire, a aussi nié avoir apporté un quelconque paquet avec lui pour aller travailler le matin du 22 novembre 1963.

Inclus dans les effets personnels au moment de l'arrestation d'Oswald figurait une carte de Selective Service (Pièce à conviction n°10) au nom d'Alek James Hidell et une carte éditée au nom de Lee H. Oswald à la date du 28 mai 1963, par le Fair Play for Cuba Committee ( Pièce à conviction n°11). Oswald a déclaré qu'il avait été le secrétaire du Fair Play for Cuba Committee de la section de la Nouvelle Orléans. Oswald a refusé de parler de la Selective Service en sa possession. L'examen effectué dans le Laboratoire du FBI a établi que la carte de Selective Service était fausse et contrefaite.

Oswald a déclaré qu'il n'avait jamais été au Mexique sauf pour visiter Tijuana à une occasion ( date non communiquée). Il a admis avoir résidé en Union soviétique où il avait beaucoup d'amis pendant trois ans .

Quand un Agent Spécial du FBI a cherché à obtenir une description physique et des données relatives au passé d'Oswald, ce dernier a commenté : "je connais votre tactique; il y a une agence semblable en Russie. Vous employez le méthode douce et bien sûr, la procédure en Russie serait tout à fait différente."

Dans le récit de ses activités de l'après-midi du 22 novembre 1963, Oswald a déclaré qu'il était au deuxième étage du Dépôt de livres scolaires du Texas au moment où le bâtiment avait été fouillé. Il a déclaré que M. Truly, le surveillant du bâtiment et un policier étaient entrés dans la pièce et que M. Truly avait présenté Oswald à l'officier de police comme un de ses employés. Oswald a déclaré qu'il avait alors pris le Coca cola qu'il venait d'acheter au rez-de-chaussée, où il s'était tenu et qu'il avait ensuite déjeuné dans la cantine des employés au deuxième étage. Ensuite, il a exposé, qu'il était allé à l'extérieur du bâtiment, qu'il était demeuré autour pendant cinq à dix minutes et qu'il était ensuite allé chez lui parce qu'il n'avait pas cru qu'il allait y avoir désormais du travail pour le reste de la journée en raison de la confusion qui régnait à l'intérieur du bâtiment. Oswald a déclaré qu'après être arrivé à sa résidence il était sorti pour aller voir un film à l'endroit où la police de Dallas l'avait appréhendé.

Lors de l'interrogatoire qui a suivit le 22 novembre 1963, Oswald a nié avoir dit à M. Frazier que le but de sa visite à Irving Texas, la nuit du 21 novembre 1963, était de récupérer quelques tringles à rideaux chez Mme. Ruth Paine.

Oswald a déclaré que l'information qu'il avait précédemment fournie selon laquelle il était allé en autobus de son lieu de travail à sa résidence le 22 novembre 1963 n'était pas entièrement vraie. Au cours de ce dernier interrogatoire, Oswald a déclaré qu'il était monté à bord d'un autobus de la ville à l'endroit où il travaillait, mais qu'après une distance d'un bloc ou deux il avait quitté l'autobus en raison de l'encombrement du trafic et qu'il avait pris un taxi de la ville jusqu'à son appartement situé à North Beckley Street. Oswald a déclaré qu'après être parvenu à son appartement il avait changé sa chemise et son pantalon parce qu'ils étaient sales.

Oswald a nié qu'il avait entreposé un fusil dans le garage de la résidence de Mme. Paine à Irving, Texas, mais il a déclaré qu'il y avait stocké quelques affaires personnelles, y compris deux sacs de marin et une paire de valises.

Oswald a nié qu'il était membre du Parti communiste et a déclaré qu'il n'avait personnellement rien contre le Président Kennedy. Il a déclaré, cependant, qu'au vue des charges contre lui il ne désirait pas discuter davantage du sujet. Oswald a nié avoir tué le Président Kennedy et a ajouté qu'il n'était pas au conscient du fait qu'on avait également tiré sur le Gouverneur John Connally.

La photographie d'Oswald tenant un fusil et portant un pistolet à la ceinture lui a été montrée et Oswald a déclaré qu'il ne discuterait pas de la photographie. Oswald a déclaré que la tête de l'individu de la photographie pouvait être la sienne mais qu'il était tout à fait possible que le département de police avait placé en surimpression cette partie de la photographie sur le corps de quelqu'un d'autre.

D. L'arme du crime (retour)

Pendant la fouille de la police dans le bâtiment du Dépôt de livres scolaires du Texas, un fusil de fabrication italienne a été trouvé entre quelques boîtes au sixième étage près du coin nord-ouest soit le coin opposé du bâtiment d'où les coups de feu avaient été tirés. A l'examen, il a été établi qu'il s'agissait d'un fusil Mannlicher-Carcano à culasse mobile de calibre 6.5 mm, de numéro de série C 2766, équipé d'une lunette de vue télescopique de grossissement 4 de fabrication japonaise. (Pièce à conviction n°12).

Un diagramme du sixième étage du bâtiment du Dépôt de livres scolaires du Texas montre l'emplacement de la fenêtre d'où les décharges fatales ont été tirées et montre l'emplacement où le fusil a été trouvé par les policiers de Dallas. (Pièce à conviction n°13)

Une photographie du fusil, de la couverture et du sac de papier d'emballage long dont on a parlé précédemment montrant la taille relative de chacun est incluse . (Pièce à conviction n° 14)

- Le fusil commandé par Oswald :

L'enquête de FBI a établi que ce fusil faisait partie d'un envoi d'armes militaires italiennes en surplus achetées pour la revente aux Etats-Unis par le magasin d'articles de sport Klein de Chicago, Illinois. Les enregistrements de la société révèlent que le fusil équipé d'une lunette de visée télescopique et portant le numéro de série C 2766, a été expédié le 20 mars 1963, par le service des colis postaux à A. Hidell, Boîte postale 2915, Dallas, Texas (Pièce à conviction n°15). Le fusil a été commandé par lettre portant la mention voie aérienne et l'enveloppe a été postée le 12 mars 1963 à Dallas. Le paiement d'un montant de 21.45 $ a été fait par le mandat portant le numéro 2, 202, 130, 462 de l'US Postal, édité à Dallas, Texas, le 12 mars 1963 et payable au magasin d'articles de sport Klein. Il a été signé par A. Hidell, Boîte postale 2915, Dallas, Texas. La boîte postale 2915 avait été louée le 9 octobre 1962, par une demande signée par Lee H. Oswald et avait été abandonnée le 14 mai 1963. Le Laboratoire du FBI a conduit des examens graphologiques basés sur les spécimens d'écriture connus d'Oswald, à savoir une demande de passeport de 1963 (Pièce à conviction n°16) et une lettre datée du 30 janvier 1961 qu'il avait envoyé à John B. Connally, maintenant Gouverneur du Texas et autrefois Secrétaire d'Etat à la Marine. (Pièce à conviction n° 17)

L'examen du laboratoire du FBI de l'écriture figurant sur l'enveloppe adressée au magasin d'articles de sport Klein dans lequelle se trouvait la commande du fusil, a révélé que l'enveloppe avait été adressée par Oswald. (Pièce à conviction n° 18)

L'examen par le Laboratoire du FBI de l'impression manuscrite apparaissant sur le susdit bon de commande pour le fusil a établi qu'il avait été préparé par Oswald. (Pièce à conviction n° 18)

L'examen de l'écriture figurant sur le mandat postal édité pour le paiement du fusil par le Laboratoire de FBI a établi qu'elle avait été faite par Oswald. (Pièce à conviction n° 19)

Il a été établi par l'examen du Laboratoire de FBI que l'écriture figurant sur la demande de la Boîte postale 2915 a été faite par Oswald. (Pièce à conviction n° 20)

Il doit être noté que le susdit fusil a été envoyé à Oswald, employant le pseudonyme A. J. Hidell, à la Boîte postale 2915 à Dallas, à la même date que le revolver précédemment mentionné comme l'arme ayant tué l'Officier Tippit et qui lui avait été expédié de Los Angeles.

- Les essais du fusil
Par des essais réels, il a été démontré par le FBI qu'une personne habile peut tirer trois de feu en cinq secondes et en visant avec précision avec cette arme.

- L'examen Textile
Quand il fut appréhendé, Oswald portait faisait de l'usage un à manches longues, a multicoloré la chemise sportive. Une petite touffe de fibres textiles a été trouvée adhérant à un secteur déchiqueté sur le côté gauche du plat de bout de métal du fusil appartenant à Oswald. Inclus dans cette touffe étaient les fibres grises-noires, bleu foncé et oranges-jaunes que le Laboratoire de FBI déterminé correspondu dans des caractéristiques microscopiques les fibres dans le tibia porté par Lee Harvey Oswald. (Annexe 21)

Selon Mme. Bledsoe, l'ancienne propriétaire d'Oswald, Oswald portait cette chemise sportive sur l'autobus peu de temps après l'assassinat.

- Cartouches tirées dans le Fusil d'Oswald
Trois douilles vides ont été trouvées près de la fenêtre d'où les coups de feu avaient été tirés au sixième étage dubâtiment. Ces douilles ont été examinées par le Laboratoire du FBI et il a été établi que toutes les trois avaient été tirées du fusil appartenant à Oswald. (Pièce à conviction n°22)

Immédiatement après que le Président Kennedy et le Gouverneur Connally aient été admis à l'Hôpital de Parkland, une balle a été trouvée sur une des civières. L'examen médical du corps du Président a révélé qu'une des balles était entrée juste au-dessous de son épaule à gauche de la colonne vertébrale sous un angle de 45 à 60 degrés de haut en bas, qu'il n'y avait pas de point de sortie et que la balle n'était pas dans le corps. Un examen de cette balle par le Laboratoire du FBI a établi qu'elle avait été tirée du fusil appartenant à Oswald. (Pièce à conviction n° 23)

Les fragments de balle trouvés dans l'automobile dans lequelle le Président circulait furent examinés par le Laboratoire du FBI. Il a été établi avec certitude, à partir de marques sur deux des fragments qu'ils avaient été tirés du fusil appartenant à Oswald. (Pièce à conviction n°24)

- L'empreinte de paume sur le fusil
La police de Dallas a relevé une empreinte latente sous la culasse de l'arme près de l'extrémité de la crosse du fusil récupéré au sixième étage du bâtiment du Dépôt de livres scolaires du Texas. Quand le fusil a été correctement assemblé, cette empreinte était cachée par la crosse en bois. Cette empreinte a été identifiée par la Division d'Identification du FBI comme l'empreinte de paume droite de Lee Harvey Oswald. (Pièce à conviction n° 25)

E. D'autres preuves (haut)

- Boites en carton
Une empreinte de paume latente qui a été localisée sur une boîte en carton trouvée par la police dans la pièce d'où les coups de feu avaient été tirés a été identifiée comme l'empreinte de paume droite d'Oswald. (Pièce à conviction n°26) Une empreinte digitale latente (Pièce à conviction n° 27) et l'empreinte de paume gauche latente (Pièce à conviction n° 28) mise en évidence sur une autre boîte dans cette même pièce ont été aussi identifiées comme des empreintes d'Oswald.

- Les tests à la paraffine
A la suite de l'arrestation d'Oswald le 22 novembre 1963, le docteur M. F. Mason de Dallas a conclu, après des essais, que les relevés de paraffine faits des mains d'Oswald contenaient des traces de nitrate correspondant à du résidu sur les mains d'une personne qui avait récemment utilisé ou tiré avec une arme à feu.

- Photographies
Un film fourni par des spectateurs présents sur la scène de l'assassinat a été visionné. Le film montre un objet à la fenêtre de la pièce du sixième étage d'où les coups de feu ont été tirés au moment où la voiture Présidentielle passait devant le bâtiment du Dépôt.. Cet objet n'est pas susceptible d'être identifié à cause de la qualité de l'image. (Pièce à conviction n° 29)

- Une carte dans les effets d'Oswald
Au cours de la fouille des effets personnels d'Oswald dans sa chambre de North Beckley à Dallas, la police a trouvé un plan des rues de Dallas et des environs qui portait des inscriptions pour indiquer des emplacements particuliers (Pièce à conviction n° 30). Mme. Ruth Paine a déclaré qu'elle avait donné une carte ENCO de Dallas et du voisinage à Oswald le 7 octobre 1963, quand il cherchait un emploi. Tandis que cette carte devait avoir été utilisée par Oswald dans sa recherche d'un emploi, on ne connaît pas la signification des inscriptions.

- F. Agissement similaire antérieur(haut)

Mme Marina Oswald a été interviewée le 3 décembre 1963, par le FBI à propos d'une note non datée qui fut appelée à l'attention du FBI le même jour. Selon Mme. Oswald, cette note, qui était écrite en russe, a été trouvée par elle une nuit au printemps dernier dans une pièce où son mari entreposait ses affaires à leur résidence au 214 West Neely Street, à Dallas (Pièce à conviction n° 31). La traduction anglaise constitue la pièce à conviction n° 32. Cette nuit là, bien qu'Oswald lui ait dit il allait suivre un cours de dactylographie à une école du soir à Dallas, il est revenu chez lui avec précipitation autour de minuit très pâle et agité. Mme. Oswald lui a demandé ce qui n'allait pas et il lui répliqué qu'il avait essayé de tuer le Général Walker à l'aide d'un fusil et qu'il ne savait pas s'il l'avait atteint. A l'époque, Oswald lui a dit que le Général Walker était le leader des fascistes à Dallas et qu'il était nécessaire de le supprimer. Mme Oswald a dit qu'elle pensait que le fusil utilisé par son mari pour tirer sur le Général Walker était le fusil qu'il avait entreposé dans le garage de Mme. Paine à Irving, Texas.

Mme. Oswald a dit qu'elle avait gardé la note écrite en russe par Oswald, qui était évidemment une lettre d'adieu et qu'elle avait menacé Oswald d'aller à la police avec la lettre si jamais il projetait un autre acte aussi fou. Elle a avisé qu'à la suite de cet incident elle avait insisté pour qu'ils partent de Dallas.

L'écriture figurant sur cette note a été identifiée par le Laboratoire du FBI comme étant l'écriture de Lee Harvey Oswald.

Il fut noté que l'ancien Major Général Edwin Walker réside à Dallas et qu'une balle de fusil a été tiré à travers la fenêtre de sa maison le 10 avril 1963, manquant de justesse le Général Walker. La personne qui avait tiré le coup de feu n'avait jamais été identifiée.

L'Enquête a montré que M. et Mme. Oswald ont résidé au 214 West Neely Street à Dallas pendant le mois d'avril 1963 et qu'ils ont quitté cette adresse le 24 avril 1963, quand ils se sont déplacés à la Nouvelle Orléans. A ce moment là, en avril 1963, Oswald louait la boîte postale numéro 2915 à la poste principale de la rue Ervay à Dallas, qu'il a restitué le 14 mai 1963.

Dans cette note Oswald avait aussi mentionné ' Vous et le bébé. "En avril 1963. Mme. Oswald avait un enfant et le deuxième enfant est né le 20 octobre 1963.

La balle qui a été tirée dans la maison du Général Walker le 10 avril 1963 a été récupérée par le Département de la Police de Dallas. L'examen de cette balle par le Laboratoire du FBI a révélé que bien que la balle était extrêmement déformée et mutilée elle présentait les caractéristiques générales des balles tirées du fusil Mannlichler-Carrcano de calibre 6. 5 millimètres appartenant à Oswald. Ce fusil a été trouvé dans le bâtiment du Dépôt de livres scolaires du Texas après l'assassinat de Président Kennedy. Du fait de la mutilation de cette balle et parce que la culassesl de l'arme à feu aurait pu changer depuis le 10 avril 1963, il n'était pas possible de déterminer si vraiment cette balle avait été tirée par le fusil d'Oswald.


(3). LEE HARVEY OSWALD (haut)


A. Avant l'assassinat du Président Kennedy (haut)

Avant l'assassinat de Président John F. Kennedy le 22 novembre 1963 le FBI avait enquêté sur Lee Harvey Oswald pour déterminer si, à la suite de son séjour en Union soviétique, il avait été recruté par les Renseignements Soviétiques et vérifier la nature de ses activités liées avec l'organisation pro-Castriste le Faif Play for Cuba Committee. Oswald a été interviewé par le FBI à ce sujet à trois différentes occasions. L'enquête, dont ces interviews faisaient partie, a établi l'information suivante concernant Oswald avant le 22 novembre 1963.

- Données Biographiques (haut)

Lee Harvey Oswald est né à la Nouvelle Orléans, en Louisiane, le 18 octobre 1939. Le nom de jeune fille de sa mère était Marguerite Claverie. Son père, Robert E. Lee Oswald, était mort peu de temps avant que Lee Harvey ne naisse.

Dans ses premières années, Oswald a vécu chez lui et en fonction des déplacements que faisait sa famille, il a fréquenté des écoles à la Nouvelle Orléans, en Louisiane; à Fort Worth, au Texas; à New York, dans l'état de New York. D'après sa mère, à cette période il était du genre studieux et qui lisait des livres qui étaient considérés comme "profonds".

Une connaissance d'Oswald à cette période a dit qu'il était "un garçon particulier." Il a été dit qu'il se repliait beaucoup sur lui-même au lycée, qu'il avait peu d'amis et très peu de vie sociale. Il préférait rester chez et lire, ce qui a assurément provoqué beaucoup de disputes entre lui et sa mère et qui lui a recommandé vivement de cherchee un emploi au lieu de cela. Il a travaillé pendant une brève période dans une société d'import-export à la Nouvelle Orléans.

- Le Service militaire (haut)

Quand il avait 17 ans, Oswald s'est enrôlé dans le Corps de Fusiliers marins des Etats-Unis le 24 octobre 1956, à Dallas, au Texas. Il a servi en Californie, en Floride et en Extrême-Orient. Il a atteint le grade de Première classe et a été qualifié comme tireur d'élite.

Les états de service d'Oswald dans le Corps des Marines d'Oswald ont révélé qu'il a été reconnu coupable lors de deux auditions en cours martiale, tous les deux en 1958. Le première comparution était basée sur la charge qu'il possédait une arme privée, de calibre 22 calibre derringer, qui n'avait pas été enregistrée. La deuxième était basée sur la charge qu'il avait employé à tort des insultes enver un personnel sous-officier.

Oswald a été libéré du service actif le 11 septembre 1959, en "libération anticipée" et transféré à la Réserve du Corps des Marines avec l'obligation de servir jusqu'au 8 décembre 1962. Cependant, on lui a attribué plus tard une la mention de mauvaise démobilisation , effective à compter du 13 septembre 1960, basée sur l'information qu'il avait entrepris des démarches renoncer à sa citoyenneté américaine et devenir un citoyen de l'Union soviétique.

- Le transfuge vers l'URSS (haut)

Sa mère a dit à des agents du FBI le 28 avril 1960, qu'après sa sortie du Corps des Marines en septembre 1959, il lui avait rendu visite à Fort Worth. Il a dit qu'il voulait voyager et mentionné qu'il pourrait aller en Cuba. Après avoir passé quelques jours avec elle, il est parti pour la Nouvelle Orléans, indiquant qu'il avait projeté de reprendre le travail à la société d'import-export où il avait été employé pendant une courte période avant son enrôlement dans le Corps des Marines. Peu de temps après, cependant, elle reçut une lettre de lui dans laquelle il disait qu'il avait réservé un passage sur un bateau allant en Europe. Dans celle-ci, il disait aussi, "souvenez-vous simplement par dessus tout que mes valeurs sont très diffèrentes de celles de Robert ou des vôtres." le Robert à qui il se référait est un frère plus âgé.

- Les préparatifs du voyage

Une enquête ultérieure a révélé qu'Oswald avait apparemment des plans plus précis du voyage qu'il n'en avait indiqué à sa mère au moment de sa visite chez elle. Il avait reçu un passeport Américain le 10 septembre 1959 (la veille de sa sortie du Corps des Marines), à Los Angeles. Dans la demande de passeport, il avait déclaré qu'il projetait de quitter les Etats-Unis le 21 septembre 1959, pour un voyage de quatre mois suivre des cours au "Collège A. Schweitzer" en Suisse et à l'Université de Turku en Finlande. Il avait projeté des visites touristiques en Suisse, en Finlande, à Cuba, en République dominicaine, en Angleterre, en France, en Allemagne et en Russie. Sa mère a déclaré plus tard qu'à un moment donné au cours du printemps ou de l'été 1959, Oswald avait pris des dispositions pour intégrer le Collège Albert Schweitzer en Suisse. Elle fut informé par le collège qu'il était attendu pour le mois d'avril 1960. Les responsables de l'établissement ont révélé qu'il n'avait pas suivi les cours dans ce Collège bien qu'il ait payé 25 $ en règlement des frais de scolarité au cours du mois de juin 1959.