JFK L’assassinat les questions
Dallas 22 novembre 1963

Site dédié à l’assassinat du Président Kennedy et à l’étude des questions sans réponse pleinement satisfaisante près de 60 ans après les faits.

MURRET Lillian

Témoin de la Nouvelle Orléans


par Pierre NAU

La déclaration sous serment ci-après a été faite par Lillian Murret le 3 juin 1964.

COMMISSION DU PRESIDENT

SUR L’ASSASSINAT DU

PRESIDENT JOHN F. KENNEDY

DECLARATION SOUS SERMENT

ETAT de LOUISIANE,


Commune de la Nouvelle Orléans :

Lillian Murret, dûment placée sous serment, déclare :

1. Le déclarant est la sœur de Marguerite Claverie Oswald.

2. Au mois de mai 1945, Marguerite Claverie Oswald a envoyé au déclarant une épreuve photographique d’elle et de son mari, Edwin A. Ekdahl, prise lors de leur mariage, le 5 mai 1945.

3. La pièce à conviction "Lillian Murret n°1" est l’original de l’épreuve photographique précédemment citée. Le déclarant se rappelle que les apparences physiques de sa soeur Marguerite Claverie Oswald et de son nouveau marin Edwin A. Ekdahl comme datant de l’année 1945. La femme figurant sur l’épreuve photographique qui est la pièce à conviction "Lillian Murret n°1" est Marguerite Claverie Oswald, la soeur du déclarant. L’homme présent sur la photo (pièce à conviction "Lillian Murret n°1") est Edwin A. Ekdahl, le mari de Marguerite Claverie Oswald. La photographie est dans tous les cas une représentation exacte et véritable de Monsieur et Madame Edwin A. Ekdahl tels qu’ils étaient et ce à quoi ils ressemblaient en mai 1945.

4. La pièce à conviction "Lillian Murret n°1", au moment où elle a été reçu par le déclarant portait au verso l’inscription ou la mention : "Le 5 mai—Vraiment heureux d’être mariés." Le déclarant est familiarisé avec l’écriture de sa soeur Marguerite Claverie Oswald. L’écriture courante de l’inscription pré-citée figurant au verso de la pièce à conviction "Lillian Murret n°1" est celle de Marguerite Claverie Oswald, la sœur du déclarant.

5. La pièce à conviction "Lillian Murret n°1" se trouve dans le même état que celui dans lequel elle se trouvait en mai 1945, au moment où le déclarant l’a reçue ?.

Signé ce 3 juin de 1964.

( Signé )Madame Lillian Murret,
LILLIAN MURRET.


Contact

2000-2023 © JFK L’assassinat les questions - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.5.76