JFK L’assassinat les questions
Dallas 22 novembre 1963

Site dédié à l’assassinat du Président Kennedy et à l’étude des questions sans réponse pleinement satisfaisante près de 60 ans après les faits.

NEWMAN Jean

par Pierre NAU

DÉCLARATION SOUS SERMENT
ÉTAT DU TEXAS
COMTÉ DE DALLAS

Devant moi, James J. Mulcahy, Notaire publique au Comté de l’Etat du Texas, ce jour est apparue en personne Jean Newman, demeurant au n° 3893 Clover Lane, à Dallas, Texas n° téléphone : FL 2-4222.

Elle dépose et déclare :

Mon nom est Jean Newman. J’habite chez mes parents, mon père s’appelle G. O. Kimbriel. Je travaille à la Rheam Manufacturing Company.

Je me tenais juste de ce côté du panneau de signalisation de l’autoroute de Stemmons, à mi-chemin environ entre le panneau de signalisation et l’angle du bâtiment qui se trouve au coin. J’étais seule, il y avait d’autres personnes autour en train de regarder le cortège. Le cortège venait juste de passer devant moi, quand j’ai entendu ce que j’ai pensé être au premier abord un pétard et le Président venait juste de passer devant moi car, après qu’il soit passé devant moi, il y a eu une forte détonation qui m’a effrayée et j’ai remarqué que le Président a sursauté, quelque peu baissé sa tête vers le bas et j’ai pensé à ce moment-là qu’il avait été probablement effrayé également, comme ça avait été le cas pour moi, parce qu’il a en quelque sorte tressailli, comme s’il avait sursauté. Je l’ai vu mettre ses coudes comme ceci, avec ses mains sur sa poitrine.

Pendant ce temps, le cortège ne s’est jamais arrêté et le Président est tombé sur sa gauche et sa femme s’est dressée sur ses genoux, je crois que c’était sur l’arrière de la voiture, je ne pourrais pas le dire avec certitude. Et j’ai réalisé alors qu’il y avait eu une fusillade. J’ai regardé à l’intérieur de la voiture et je l’ai vu sur ses genoux et lui il n’était même pas visible à l’intérieur de la voiture. J’ai alors regardé autour et tout le monde était en train de courir dans toutes les directions, je ne sais pas pourquoi je n’ai pas couru, je suis simplement demeurée là où j’étais, je me suis retournée et j’ai regardé autour pour voir si j’étais en mesure de voir quelque chose, mais je n’ai vu personne que ce soit avec que quelque chose qui ressemblait à une arme ou à tout autre chose de cette nature.

Je n’ai entendu que deux coups de feu. Quand cela s’est produit, je regardais le Président et sa femme et, quand elle s’est dressée dans la voiture, ma vision s’est focalisée sur elle, je n’ai rien vu d’autre, concernant les autres à l’avant de la voiture.

La première impression que j’ai eue était que les coups de feu venaient de ma droite.

Signé Jean Newman
Souscrit sous serment devant moi ce 22ème jour de Novembre 1963.
signé James J. Mulcahy
Notaire publique, au Comté de Dallas, Texas

 


Contact

2000-2023 © JFK L’assassinat les questions - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.5.76