JFK

L'assassinat les questions

Sujet: avenir de l'affaire

Créé le: Monday, September 05, 2016 - 02:15 PM

jerome.bagot
Date d'inscription: Nov 24, 2010
Dernière visiteJun 07, 2017
Messages: 74
Rang: intéressé

Bientôt 53 ans depuis cet après midi du 22/11/63 est toujours pour beaucoup une affaire non classée. Certes les grands médias US new yorkais comme français voient dans les personnes non adhérentes à la thèse officielle des adeptes du complot aux motivations obscures voire sacrilèges. Il est vrai que le temps plaident pour eux car aucune théorie n'a apporté des preuves indiscutables destinées à remttre en cause le dogme de la Warren. La disparition des protagonistes, le souvenir de plus en plus diffus voire confus des survivants, les mensonges de certains plaident en faveur des tenants de la thèse du tireur solitaire et unique. Pourtant lorsque l'on veut bien étudier le dossier on reste frappé par l'absence de réponse convaincante à plusieurs questions:
- dans quel lieu se rendait LHO en quittant sa chambre 1026 de North Beckley ?
- sur quels critères Tippit arrête LHO à 4km de Dealy plaza ?
- pourquoi avoir passer sous silence l'affaire Clinton ( Louisiane ) et Odio
- quel mobile avait LHO pour cet assassinat ?
Et que l'on arrêté de présenter en LHO un idiot, frustré par son couple et son manque de réussite, un tueur psycopathe partant dans une cavale sans but après l'attentat. Pour toucher un jour la vérité, il faut se pencher certes sur l'assassinat mais aussi et surtout sur l'heure en suivant et le comportement de LHO avant son arrestion. Car de la Warren à Posner en passant par Carlier nul n'a pu donner une réponse convaincante.

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Tuesday, September 06, 2016 - 05:45 PM
jerome.bagot
- dans quel lieu se rendait LHO en quittant sa chambre 1026 de North Beckley ?

Pour moi, Oswald devait être récupéré par quelqu'un qui ne pouvait pas éveiller de soupçon, comme un policier. A l'appui de cette thèse, l'apparente courtoisie de la discussion qu'il entame avec Tippit. Ce dernier connaissait très probablement Oswald, au moins de vue et réciproquement. L'un comme l'autre n'avait aucune raison de se méfier.
La suite est simple. Typait commet l'imprudence de porter la main à son arme de poing, comme il avait l'habitude de le faire, au moment d'arrêter quelqu'un. C'est ce que l'on apprendra plus tard.
Oswald comprend aussitôt. C'était lui ou Tippit. Alors il tire. La suite n'est qu'une fuite éperdue où la panique manifeste l'emporte. Voir le témoignage de Johnny Brewer.

jerome.bagot
sur quels critères Tippit arrête LHO à 4km de Dealy plaza ?

Question autrement plus délicate. 2 hypothèses à mon sens:
- par pure intuition,
- en réponse à une mission. Dans ce cadre, Tippit panique lui aussi, comme le démontre sa tentative de coup de fil désespérée passé au Top Ten Records.
Personnelement, je penche davantage pour la deuxième hypothèse, confortée par le comportement curieux de Tippit, dans la demi-heure avant sa mort.

jerome.bagot
pourquoi avoir passer sous silence l'affaire Clinton ( Louisiane ) et Odio

Tout simplement parce que ces 2 points mettent à mal la version officielle. Alors, la technique est toujours la même, on cherche à ridiculiser les témoins voire à mettre en doute leur équilibre psychique, comme pour Silvia ODIO.

jerome.bagot
quel mobile avait LHO pour cet assassinat ?

Pas de mobile particulier à mon sens. Il s'agit d'un acte réflexe de défense de quelqu'un qui se sent menacé.

jerome.bagot
Et que l'on arrêté de présenter en LHO un idiot

Complètement d'accord. Il suffit de lire le livre d'Ernst TITOVETS :"Oswald a Russian Episode pour bien prendre la mesure de la personnalité d'Oswald, beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît.
     

jerome.bagot
Date d'inscription: Nov 24, 2010
Dernière visiteJun 07, 2017
Messages: 74
Rang: intéressé

Monday, September 12, 2016 - 04:20 PM
En effet, je pense que Tippit et Oswald se connaissaient peut être pour avoir fréquenté un même établissement et par nécessairement la boite de Ruby. Je vois plutôt un petit fast food, le témoinage d'une serveuse va dans ce sens. Les policiers de Dallas à cette époque connassaient bien leur quartier et les gens y vivant D'une manière directe ou indirecte,Tippit a pu obtenir des informations sur LHO et notamment peut être son lieu de travail. De là, sans penser obligatoirement à une interpellation Tippit aurrait pu après l'attentat vouloir simplement discuter et comme dit Pierre un geste, une attitude a pu déclencher l'assassinat. Cependant l'attitude de Tippit avant la rencontre a de quoi surprendre loin de sa zone, non réponse au appel radio, arrêt au Top Ten Record pour téléphoner, fouille d'un véhicule... La possibilité d'une exfiltration voire d'un contrat sur LHO sont des hypothèses.

Pour le mobile sur Tippit je pense aussi à un acte réflexe avec un acharnement comme pour exécuter une personne connue, un traitre, solder une haine personnelle. Pour le meurtre sur JFK difficile de croire à une impulsion, un coup de folie, de passion ou de jalousie. Un acte politique peut être mais curieux car LHO ne nourrissait pas de haine à l'encontre de JFK au contraire... Par contre tuer pour de l'argent ou des promesses diverses me semble plus crédible.

LHO était certes un assassin mais pas un imbécile à 22 ans il parlé 3 langues, avait voyagé en Europe vécu en Russie, au japon dupé des Jésuites par son allure d'étudiants érudit....Et tout cela au début des années 60, combien de jeunes gens de cette époque avait connu un tel parcours en sortant d'une classe prolétaire, sans réelle instruction et handicapé par une dyslexie ?!!!

Je pense que LHO a été manipulé, loin d'une machination d'un complot d'état je vois juste quelques personnes le conduisant à l'irréparable. Des personnes qui lui ont peut être promis une nouvelle vie une aide financière, un billet pour Cuba. Plus encore des gens assez malins pour le laiisser monter lui même l'organisation et l'exécution de l'attentat. Bref de simples commanditaires auteurs de belles promesses et un homme crédule aux abois malheureux en couple, une proie facile et sans scrupules capable de tout pour un nom dans l'histoire. Malheureusement, il a réussi cet morbide et criminel challenge
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Tuesday, September 13, 2016 - 06:23 PM
Quote
Je vois plutôt un petit fast food, le témoinage d'une serveuse va dans ce sens.

Le petit fastfood, aujourd'hui reconverti en magasin de vente de produits vétérinaires (photo ci-dessous), était le Doobs House restaurant.

images/dallas_2008/dobbshouse2.jpg

La serveuse n'était autre que Mary Ada Dowling.

Quote
Je pense que LHO a été manipulé, loin d'une machination d'un complot d'état je vois juste quelques personnes le conduisant à l'irréparable.

C'est ce que je développe dans mon livre. Son obsession de laisser sa marque dans l'Histoire facilitait grandement la tâche de ce qui l'ont manipulé.
Je partage ton analyse.