JFK

L'assassinat les questions

Sujet: La blessure fatale à la tête

Créé le: Tuesday, January 06, 2015 - 07:12 AM
Catégorie Les preuves

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Ci-après un message très précis de Sherry Fiester posté sur Facebook à propos du Blood spatter pattern:

Quote
Thanks to a FB friend for mentioning possible alteration of the Z film as it relates to the direction Kennedy was facing at the time of the head shot. He suggests possible film alteration.The film may in fact be altered, edited, frames removed or added. However, the frame indicating the actual head shot must be authentic, and here's why. Blood spatter research indicates back spatter is initiated 0.000400 seconds after the bullet strikes the target. (MFRC, 2008). So, if there is blood spatter, the head has to be in the position it was in at the time of impact. No one moves there head position significantly in 1000th of a second. So if we can prove the blood spatter authentic, the head position must also be correct.
In order for position of the head to be correct at the time of impact, and in addition prove the blood is genuine, certain criteria must be met. The attributes of the blood spatter pattern in the Zapruder film must coincide with known blood spatter pattern characteristics. Which they do. (Google it or read a multiple of available books on blood spatter) And, it is essential to prove knowledge of those patterns characteristics were unavailable to film experts in 1963. But, they weren't. Experimental research directed towards the examination of back spatter was first published in 1982. The Summary Report of the Bloodstain Pattern Analysis Research Group was completed by Sanford Regional Crime Laboratory, Tampa Regional Crime Laboratory, Tallahassee Regional Crime Laboratory, Jacksonville Regional Crime Laboratory, and Pensacola Regional Crime Laboratory. The Journal of Forensic Sciences published a 1983 article entitled “Back Spatters of Blood” by Forensic Pathologists and Chief Medical Examiner Dr. Boyd G. Stevens of the San Francisco Medical Examiner’s Coroner’s Office in California and Dr. Terrence B. Allen, a forensic pathology fellow. The authors recognized the occurrence of minute droplets of blood being expelled from gunshot entry wounds traveling back against the line of fire. They also conceded back spatter of blood from gunshot wounds was a complex phenomenon that was not completely understood. The authors acknowledged the occurrence of back spatter was not widely recognized but was commonly seen in gunshot wounds to the head.
The blood spatter pattern is correct in dimension, velocity, pattern, distribution, and dissipation speed. It has to be found authentic. Therefore, the head position in 313 is correct. And "front" is not the grassy knoll.
Thank you for indulging me with a lengthy post. My very best to all of you, and hope this was of some assistance in determining what happened in Dealey Plaza that day.


Sa conclusion est limpide.

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Monday, January 05, 2015 - 09:32 AM
Auteur de l'ouvrage de référence Enemy of the Truth, Myths, Forensics, and the Kennedy Assassination vient de publier cet article intéressant sur son blog
http://enemyoft….wordpress.com

Ci-après l'article de Sherry Fiester:

Quote
Everyone learns to recognize patterns early in life: our mother’s face, behaviors that are acceptable, the turns in the road that take us home. We unconsciously look for patterns everywhere because it is a trusted method of learning. We also learn to assign intent or meaning to patterns, for example narrowed eyes, flared nostrils, and clenched teeth instantly signal danger. By developing informational patterns, we compile a set of self-proven facts that help shape our beliefs. We rely on the informational patterns to assess our surroundings and evaluate the options we confront when making choices. Particularly when challenged with the unknown, we look for familiar patterns—patterns we have identified as truths.

However, sometimes patterns can fool us. Ever look at a photo and initially see one image that suddenly becomes another? (http://www.opti…-vase-illusion) If the patterns we identify and rely on are wrong or misinterpreted, we make erroneous decisions, choices, and assumptions. In doing so, we construct a truth or reality that may be based on a variety of details having little to do with irrefutable evidence. Therefore, what we perceive as truth is colored by variables such as familial teachings, peer pressure, education, life experiences, and cultural reinforcements. Rarely do any of us studiously weigh the pros and cons of circumstances, and then choose the most logical and rational conclusion, especially if the logical outcome contradicts with previously held beliefs. Instead, we filter information through the personally biased, life-view filter of theories, assumptions, hunches, and prejudices we have amassed through learned informational patterns. We then sort through the body of data with that set of truths and select data that conforms to what we already believe, sometimes ignoring, or rationalizing away, those that are disconcerting.

There is nothing wrong with using our information patterns to make decisions or understand circumstances. It is the blatant disregard or rationalization of the information that does not readily fit our established beliefs that is problematic. Unable to recognize familiar patterns, claims of alteration, manipulation and fabrication became the mantra for some. Failing to see anticipated patterns, they imagine there must be sinister intent. The power of expectation then drives their choices. They expect alternation, manipulation, and deception. Subsequently, they find it.

However, not everything unfamiliar or not readily comprehended is altered or intentionally designed to result in ominous chaos. Sometimes there are alternate explanations, alternate explanations that are familiar informational patterns to others. This is why we must share information, and be open to new evidence. It enriches our knowledge base, and sharpens our cognitive skills. When that happens, we need to be flexible, incorporate the new information, and if necessary create new beliefs. This represents intellectual growth.

This learning concept can be applied to the Kennedy assassination. New forensic research should be incorporated into established informational patterns to determine accurate conclusions. We can now scientifically prove a single, front head shot from a location near the south end of the triple overpass. Yet, some researchers cling to the Grassy Knoll as the origin for the fatal head shot. They claim almost 50 years of experience prove them right. Those who have been researching the assassination for almost half a century without changing the theories or beliefs they established the first year they started are mired in the past. Maintaining the same information learned in the first year is not 50 years of intellectual growth or experience. It is just one year of knowledge experienced 50 times. In addition, in this case, believing something for 50 years doesn’t make it accurate, it just makes it old news.


A méditer...
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Monday, January 05, 2015 - 09:33 AM
Réponse de Bertrand.Maury le 10/05/2013:

Quote
We can now scientifically prove a single, front head shot from a location near the south end of the triple overpass.

Ah ! Donc cette dame, si l'on veut bien la croire, a examiné les photos de l'autopsie, dont celles à rayons X, et a découvert ce qui aurait échappé aux armées de praticiens qui les ont étudié auparavant: c'est à dire le trou d'entrée d'une balle par devant et un trou de sortie à l'arrière du crane de Kennedy ?
Et peut le prouver scientifiquement, c'est à dire autrement que par une interprétation tendancieuse des images du film de Zapruder ?
Une balle, dit-elle, tirée par un sniper posté au sud du Triple underpass, c'est à dire en plein découvert, aux yeux de tous et là où pas le moindre témoin n'a jamais signalé le moindre mouvement suspect ?

Où sont les preuves ?
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Monday, January 05, 2015 - 09:35 AM
Réponse de Fractale à Fractale le 11/05/2013:

Les photos des radiographie sont d'une si bonne qualité que même un radiologue est incapable de lire quoi que se soit .

D'ailleurs où sont passées les autres radiographies ? Au archives nationales? Pour la réponse il y a un fil pour ça je crois.

bertrand.maury
Et peut le prouver scientifiquement, c'est à dire autrement que par une interprétation tendancieuse des images du film de Zapruder ?

Belle interprétation à la Carbonneau . Je crois d'ailleurs que l'article de Sherry Fiester commence par une explication sur l'interprétation des images . Nous avons eu par le passé des exemples de fausses interprétations , des hallucinations colorées dignes de rites chamaniques et même la diffusion d'images falsifiées .Malheureusement il est très difficile de séparer le bon grain de l'ivraie et nous avons apprit à nos dépends que le moindre document médiatique peut être source de dé-information .

bertrand.maury
Où sont les preuves ?

Les preuves de quoi ? Du contraire ?
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Monday, January 05, 2015 - 09:36 AM
Intervention de Bertrand.Maury le 11/05/2013:

Les conspirationnistes ont prétendu que les photos à rayons X étaient truquées mais pas qu'elles étaient de mauvaise qualité. Or les experts du panel Ramsey-Clark puis ceux du HSCA ont, tour à tour, certifié leur authenticité.

Cela-dit, il est inutile d'analyser les photos à rayons X pour constater que le crane de JFK n'a jamais été atteint par une balle tirée de l'avant. Sinon, où le trou d'entrée ?
http://mcadams.posc.mu.edu/flatback.jpg

Qui plus est, si l'on suit la trajectoire imaginée par Sherry Fiester, une balle tirée de l'avant, à un endroit situé au sud du Triple Underpass, aurait du slalomer pour éviter plusieurs obstacles avant d'atteindre Kennedy: le pare-brise de la limo, puis Bill Greer, puis Nellie Connally. A weird bullet in a fantasy world...
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Monday, January 05, 2015 - 09:38 AM
Réponse de Fractale à Bertrand.Maury le 11/05/2013:

Je vois que M Maury est comme le bon vin , plus il vieillit plus il se bonifie.
Ah ces balles qui vont dans tous les sens , zigzaguant de tous les cotés . Entrant dans l'épaule de JFK ,sortant dans son coup , pour aller dans le poignet de Connally et tout ça pour finir dans la cuisse gauche du même personnage .

bertrand.maury
Cela-dit, il est inutile d'analyser les photos à rayons X pour constater que le crane de JFK n'a jamais été atteint par une balle tirée de l'avant. Sinon, où le trou d'entrée ?

c'est vrais elles sont d'une telle mauvaise qualité , que toute analyse est impossible ,même pour tout un panel d'expert au service de la WC.Malheureusement toute une série de radiographies n'ont pas étés publiées ; dommage pour les nons experts.
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Monday, January 05, 2015 - 09:39 AM
Intervention du Webmaster le 11/05/2013:

Le but était de rappeler également les travaux de Sherry Guttierez Fiester, expert en Bloodstain pattern analysis, dans le cas qui nous intéresse.
Un digest pour commencer sur Wikipedia, pour commencer.
- en anglais: http://en.wikip…ttern_analysis
- en français http://fr.wikip…traces_de_sang
Contrairement à d'autres, c'est un expert qui sait de quoi elle parle, dans son domaine de compétences.

Ci après, un résumé de son CV:

Quote
In 1993 as a Certified Senior Crime Scene Investigator and Court recognized expert in Crime Scene Reconstruction and Blood Spatter Analysis, Sherry begin to apply her professional expertise to the Kennedy Assassination. By using the same Bloodstain Pattern Analysis and Trajectory Analysis techniques she’d used in court for over 20 years, she answers basic questions concerning the Kennedy Assassination. The result has been several NID Presentations, the development of 4 expanded presentations and several articles of interest to the assassination researcher.

Fiester has testified as an expert in crime scene reconstruction and bloodstain pattern analysis in over 30 judicial districts in the states of Louisiana, Mississippi and Florida. Her publications include “Bloodstain Pattern Identification and Documentation: a Workbook for Analyst,” 1990, “Blood Evidence; What Does the Blood Tell Us?,” JFK Lancer Publications, 1997; and “Bloodstain Pattern Analysis and the Kennedy Assassination, The Echo,” England, 2002.

In 2003, Fiester was presented with the Mary Ferrell - JFK Lancer New Frontier Award in appreciation for her contributions of new evidence and furthering the study of the assassination of President John F. Kennedy.


Les preuves:
Sherry Fiester se base sur le film de Zapruder. Une preuve revendiquée et supportée par tous CTs comme LNs.

Sa découverte majeure:
Le coup fatal à la tête ne peut avoir été tiré du GK en se basant sur l'analyse du Bloodstain pattern et la position de la tête de JFK au moment de l'impact.
Sur ce point, elle rejoint à la fois:
- la Commission Warren,
- le HSCA qui a bien conclu à la présence d'un tireur à une probabilité > 90% mais qui avait manqué sa cible

Sur l'origine du coup de feu fatal:
C'est simple, se basant sur les résultats de son analyse et sur celle-ci uniquement ---> le coup de feu ne peut provenir d'un endroit situé au Sud de DP.
Maintenant, il faut bien entendu instruire cette possibilité. C'est ce qu'elle disait en 2003
En 2008, lors de sa présentation au NID à laquelle j'assistais également, elle maintenait ses conclusions avec un argumentaire plus détaillé et fouillé sur l'analyse proprement dite.
Nul doute qu'elle aura progressé cette année.

Auparavant, pour ceux que ça intéresse, autant lire ses interventions et son livre.
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Monday, January 05, 2015 - 09:40 AM
Question de Fractale le 12/05/2013:

J'aimerai posé une question qui peut paraître incongrue .
Où se trouve le sud de Dealey Plaza? Car j'ai beau chercher avec Google Earth , le dépôt de livres se trouve au nord et le sud c'est en face du Grassy Knoll. Tout ça sur un plan général bien sur , vu de 580 m d'hauteur.
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Monday, January 05, 2015 - 09:42 AM
Réponse du Webmaster à Fractale le 12/05/2013:

L'endroit "Sud" privilégié par Sherry Fiester peut être pointé comme suit:
- vis à vis le Grassy Knoll ou à l'opposé de celui-ci,
- près de l'OVERPASS.
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Monday, January 05, 2015 - 09:43 AM
Réponse de Fractale au Webmaster le 13/05/2013:

Merci, excusez moi je me perd un peu entre "overpass" et "underpass" . :?

J'ai trouvé ça :http://jfkhisto…p?topic=2240.0
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Monday, January 05, 2015 - 09:44 AM
Intervention de Schannès le 19/05/2013:

Tout d’abord je tiens à préciser que je suis arrivé à la même conclusion que Sherry Fiester sans avoir connaissance de ses travaux. C’est Pierre Nau qui m’a parlé d’elle la première fois après la parution de mon site en décembre 2009.
Ceci précisé, quelques remarques à l’attention de Bertrand Maury :
Pour ma part je situe le tireur sur le côté du Parking-Sud situé près du Triple Underpass, donc à l’abri des regards.
Compte tenu de l’élévation du Parking-Sud et de la déclivité d’Elm Street j’ai calculé que ce tir passait au dessus du pare-brise et des Connally qui étaient tassés dans la voiture. Ce calcul repose sur des données topographiques précises et vérifiées.
Enfin vous devriez lire le témoignage de William « Tosh » Plumlee qui se trouvait en contrebas du Parking-Sud. Il a entendu 4 ou 5 tirs, dont un venant de derrière lui et sur sa gauche.
Pour plus d’arguments je vous renvoie au Chapitre 6 de mon site.
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Monday, January 05, 2015 - 09:45 AM
Réponse de Bertrand Maury à Schannès le 19/05/2013:

@ schannès:
Vos calculs dites-vous ?
Où est le trou d'entrée ?
Que faites-vous des résultats de l'autopsie ?
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Monday, January 05, 2015 - 09:50 AM
Réponse de Fractale à Bertrand.Maury le 19/05/2013:

bertrand.maury

Vos calculs dites-vous ?
Où est le trou d'entrée ?
Que faites-vous des résultats de l'autopsie ?


il n'est pas interdit à tout un chacun de faire ses calculs .
Et si on parlait du trou de sortie qui normalement se trouve à l'opposé du trou d'entrée . Je dis bien ,normalement,car avec toutes ces balles qui vont et qui viennent de tous cotés et dans tous les sens .
Pour l'autopsie ,il y a un fil pour cela , je crois
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Monday, January 05, 2015 - 09:51 AM
Réponse de Schannès à Bertrand Maury le 19/05/2013:
@ maury :
Le trou d’entrée est au dessus de l’œil droit et à la base de la racine des cheveux. L’éclatement de la tempe de JFK vers le bas en est d’ailleurs pour moi une preuve potentielle. Enfin, il a pour correspondance logique la blessure massive à l’arrière droit du crâne de JFK constatée non seulement par une vingtaine de personnes au Parkland Hospital de Dallas, mais aussi par une vingtaine d’autres à l’Hôpital Naval de Bethesda, ce qui se sait moins.
Alors les résultats d’autopsie… vous imaginez bien ce qu’en j’en pense.
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Monday, January 05, 2015 - 09:53 AM
Réponse de Bertrand Maury à Schannès le 23/05/2013:

schannès
Le trou d’entrée est au dessus de l’œil droit et à la base de la racine des cheveux.

Le lecteur a tout loisir de vérifier par lui-même s'il fait la même observation.
Là où vous le situez, il faut croire que ce trou d'entrée était bien caché. Invisible sur les photos, il n'a été remarqué ni par les praticiens de Parkland, ni par ceux de Bethesda. Pas plus que par Jacqueline Kennedy et les nombreuses personnes qui ont approché le cadavre. Du moins, aucune d'entre elles n'en a fait état dans son témoignage.

schannès
la blessure massive à l’arrière droit du crâne de JFK constatée non seulement par une vingtaine de personnes au Parkland Hospital de Dallas

Personne à Parkland n'a pu constater de blessure massive à l'arrière doit du crâne de JFK pour la simple et bonne raison que le corps était étendu sur le dos et n'a jamais été retourné.
Les urgentistes de Parkland se sont efforcés, en vain, de sauver la vie de JFK; ils n’ont jamais pris le temps d’ausculter ses blessures. Après constatation du décès à 13h00, ils ont quitté la salle pour laisser Jackie avec son mari défunt.

Could The Parkl…ennedy's Head?

schannès
mais aussi par une vingtaine d’autres à l’Hôpital Naval de Bethesda, ce qui se sait moins.

Ce qui ne se sait même pas du tout ! Pouvez-vous nous en donner les noms pour que l’on aille vérifier leurs témoignages ?

schannès
Alors les résultats d’autopsie… vous imaginez bien ce qu’en j’en pense.

Les résultats de l'autopsie effectuée à Bethesda ont été évalués, vérifiés et validés par tous les comités d'experts assermentés qui les ont étudié. Toutes les blessures, mortelles ou pas, infligées à Kennedy et Connally l'ont été par deux balles tirées de l'arrière et en hauteur.
Remettez-vous en cause, comme manifestement Sherry Fiester, la pertinence des autopsies pour déterminer les causes et circonstances d'un décès par assassinat ?
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Monday, January 05, 2015 - 09:54 AM
Intervention de Schannès le 24/05/2013:

Et McClelland a fumé de la bonne le jour où il a fait son croquis.
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Monday, January 05, 2015 - 09:55 AM
Réponse de Schannès à Bertrand Maury le 25/05/2013:

Début de réponse à Bertrand Maury :
Quand je parle de trou d’entrée je parle de point d’impact, car il faut savoir qu’une balle de fusil de guerre qui percute un crâne ne fait pas qu’un trou, ce en quoi je sais de quoi je parle. C’est d’ailleurs pourquoi un tir arrière venant de la Fenêtre-Est du 5° étage du TSBD et percutant le haut de la tête de JFK sous un angle de 13° aurait du faire éclater le sommet de son crâne et la partie droite de son front.
Ceci précisé, j’en reviendrai à la blessure béante constatée à l’arrière droit du crâne de JFK et conséquence logique d’un tir frontal.
Première personne à constater cette blessure, Clinton Hill, le garde du corps personnel de Jackie Kennedy dont elle exigea la présence dans la voiture des Services Secrets et qui fut d’ailleurs le seul à réagir.
Clinton Hill en fit état devant la Commission Warren. Son témoignage est vérifiable sur Google. Je cite ses mots : « … a large gaping wound in the right rear portion of his head. »
Je vous prépare un petit « Best Of » d’autres personnes qui firent le même constat aussi bien au Parkland Hospital de Dallas qu’à l’Hôpital Naval de Bethesda et dont les témoignages sont aussi vérifiables.
Patrick Schannès
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Monday, January 05, 2015 - 09:56 AM
Complément de réponse de Schannès à Bertrand Maury le 27/05/2013:

Fin de réponse à Bertrand Maury :
Prétendre que personne n’a pu constater de blessure a l’arrière droit du crâne de JFK étant donné qu’il était étendu sur le dos n’a pas de sens car cette blessure était visible de côté et ne pouvait échapper à des urgentistes chevronnés.
Témoins ayant attesté de cette blessure.
Parkland Hospital de Dallas: Dr Clark, Dr Crenshaw, Dr Curtis, Dr Dulany, Dr Jenkins, Dr McClelland, Dr Perry, Dr Peters, Dr Schorlemer et Dr Zedlitz. Il convient d’ajouter les infirmières suivantes : Diana Bowron qui aida à extraire JFK de la limousine, Patricia Hutton qui aida à allonger JFK sur un brancard, Audrey Bell qui fit un pansement compressif de cette blessure en salle des urgences N° 1 et Doris Nelson qui aida à mettre JFK dans un cercueil.
Hôpital Naval de Bethesda: Jerrol Custer (Technicien-radiologue), Dr John Ebersole (Radiologue), James Jenkins (Assistant d’autopsie), Francis O’Neill (Agent du FBI), James Sibert (Agent du FBI) et John Stringer (Photographe de l’autopsie).
Par la suite, tous ces témoins directs conclurent bien évidemment que radios et photos fournies pour étayer la thèse officielle étaient des faux.
Quant à l’autopsie en elle-même, il faut savoir que le Dr Humes qui en avait la charge a constaté que la blessure dans le dos de JFK n’était pas profonde et qu’il est passé à côté de la blessure à la gorge croyant que c’était une incision faite pour pratiquer une trachéotomie d’urgence. Ce n’est que le lendemain de l’autopsie qu’il apprit qu’il s’agissait en fait d’une blessure par balle en appelant les urgentistes du Parkland Hospital de Dallas. C’est dire qu’aucune investigation chirurgicale ne fut pratiquée et surtout qu’aucun lien physique ne fut établi entre ces deux blessures, ce qui ajoute à l’incrédibilité de cette impossibilité balistique qu’est la théorie de la balle unique. Enfin si Humes brula son premier rapport d’autopsie c’est qu’il avait une bonne raison, la Raison d’Etat.
Alors en effet, comme Sherry Fiester et beaucoup d’autres, je remets en cause la pertinence de cette autopsie bâclée et indigne d’un Président des Etats-Unis assassiné dans ces circonstances.
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Monday, January 05, 2015 - 09:58 AM
Réponse de Fractale à Schannès le 29/05/2013:

schannès
Par la suite, tous ces témoins directs conclurent bien évidemment que radios et photos fournies pour étayer la thèse officielle étaient des faux.


J'ai lu de tout içi, même vu des choses incroyables mais là on atteint des sommets . Avez-vous les témoignages pour que l'on puisse s'instruire §?

schannès
Alors en effet, comme Sherry Fiester et beaucoup d’autres, je remets en cause la pertinence de cette autopsie bâclée


Nous y voilà , et bien évidement vous êtes qualifié pour ça .Au fait pour Parkland vous oubliez le docteur Carrico qui fut le premier médecin à recevoir JFK. Pardonnez moi mais pour le moment je n'ai pas trop le temps d'argumenter sur vos écrits.

FIN DE L'INCLUSION DES MESSAGES DU FORUM INTERMEDIAIRE SUR LE SUJET