JFK

L'assassinat les questions

Sujet: La contribution de Jim Garrisson

Créé le: Sunday, January 04, 2015 - 05:40 PM

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Jim Garrisson a t-il desservi ou non la recherche de la vérité?
Son échec n'a t-il pas donné un second souffle à la thèse officielle et pour le coup discrédité les partisans de la thèse du complot?

Ce qui est sûr, c'est que Garrison manquait singulièrement de moyens et dans une moindre mesure de temps pour se lancer dans une enquête de cette importance. Même si on admet que Garrison trouvait là un moyen de se faire de la publicité, qui que se soit qui s'y serait essayé aurait éprouvé les mêmes difficultés.

Pour ma part je trouve que Garrison a effectivement eu le mérite d'essayer. Mais trop imprudent et prisonnier de l'échéance qu'il s'était fixé, il a inculpé trop rapidement et sans preuves véritablement consistantes Clay Lavergne Shaw. Cette "comédie juridique" a eu l'effet néfaste de passer complètement sous silence que le même jury qui acquittait Shaw avait déclaré que l'assassinat de JFK était l'oeuvre d'un complot. Et c'est vraiment dommage. Nul doute que la personnalité de Grarrison n'a pas facilité les choses mais il a eu le courage de s'opposer au verdict de la Commission Warren et de sortir de son coffre le film de Zapruder.

morcabed
Date d'inscription: May 24, 2007
Dernière visiteMay 11, 2008
Messages: 58
Rang: intéressé

Tuesday, September 04, 2007 - 07:40 PM
mais au procès , Shaw ainsi que la cia ont mentis en déclarant que Shaw n'appartenait pas à l'agence , ce qui a quand meme été reconnu plus tard par R Helms , donc , ce Shaw n'est peut-etre pas si blanc que ça dans cette histoire . Et que dire de l'intervention de Dan Andrews ?
     

oswaldiste
Date d'inscription: May 28, 2007
Dernière visiteSep 28, 2012
Messages: 520
Rang: passionné

Thursday, September 06, 2007 - 01:08 PM
Quote
mais au procès , Shaw ainsi que la cia ont mentis en déclarant que Shaw n'appartenait pas à l'agence , ce qui a quand meme été reconnu plus tard par R Helms , donc , ce Shaw n'est peut-etre pas si blanc que ça dans cette histoire .


Je rappelle, comme ça en passant, que la CIA est une agence de renseignement. Donc, les membres de la CIA ne sont pas censés criés sur tous les tois qu'ils font partie de la CIA...
Shaw n'avait rien à faire dans l'histoire, il n'allait pas dire "je suis innocent, j'ai rien fait, mais j'ai fait partie de la CIA"...
Et puis, il avait juste été un informateur, pas un membre de la CIA, non?

Quote
Et que dire de l'intervention de Dan Andrews ?


Quote
Q. And you know if you tell a lie you can be indicted for perjury?

A. I'm already indicted. Only which one, 123 or 124?

Q. Dean, what did you have to tell the jury?

A. This is the story I would like to tell you all. I have been indicted for perjury in a case involving the material facts with a man by the name of Clay Shaw, alias Clem Bertrand, or whatever you call him. He is not the person I know; I have never seen this man, Shaw, never talked to him, never listened to his voice on TV or anything. His relationship with the District Attorney's probe into the assassination of Kennedy as Clay Shaw -- he may have a case against the man, I don't know, but Clay Bertrand, or Clem Bertrand in relationship to my knowledge of the person I believe to be Clay Bertrand, there is no connection. The other point is a strange phenomena [sic] on Manuel Garcia Gonzalez, and I was surprised in doing some work downstairs, there is a case filed against Manuel Garcia Gonzalez, and the Manuel Garcia Gonzalez that I discussed with some people, he doesn't exist. I have been treating this as a joke, because there is no other way to treat it. It is not easy to sit up, sit still, and get your brains knocked out. You really get guttered when you go do something like this. I can never go back to the life I have had before; it doesn't make any difference to me if I am convicted or not; the life that I lived and the personality that I was before all this started, I can't go back to it. The practice of law -- I wouldn't give you three cents for it; you can have it. You never get it again. If you had indicted me for murder, I would have got away with it; indict me for anything other thing [sic] than what I got indicted for -- if this case is based on the fact that Clay Shaw is Clay Bertrand, it's a joke. Now the joke has been on me. Possibly I deserved it, the joke to be played on me, because I am the one who spouted off to the Warren Commission, I ain't told nobody [sic] to go read what I told the Warren Commission, draw conclusions and take advantage of what I told the Warren Commission, to take off like a striped ape and go up the alley and do anything. That's what I got [sic] to tell you all.


Ca a l'air assez clair non? Et bien ça vient de Dean Andrews... ;-) .
     

christian
Date d'inscription: Jun 08, 2007
Dernière visiteNov 22, 2009
Messages: 337
Rang: accroc

Friday, September 07, 2007 - 08:33 PM
Je rappelle, comme ça en passant, que la CIA est une agence de renseignement. Donc, les membres de la CIA ne sont pas censés criés sur tous les tois qu'ils font partie de la CIA...

...cette analyse revient à considérer que, de facto, les agences de renseignements n'ont de compte à rendre à personne, pas même à la Justice de leur propre pays.....

Un peu hard, quand même.... ;-)




modifié par : christian, 07 Sep 2007 - 21:33
     

oswaldiste
Date d'inscription: May 28, 2007
Dernière visiteSep 28, 2012
Messages: 520
Rang: passionné

Friday, September 07, 2007 - 10:24 PM
Quote
...cette analyse revient à considérer que, de facto, les agences de renseignements n'ont de compte à rendre à personne, pas même à la Justice de leur propre pays.....


Je dis juste que dans la théorie, il ne va pas crier sur tous les tois qu'il a été un informateur de la CIA (que jusqu'en 1956 je crois?).

Après, dans les faits, le fait que la CIA se permette des écarts par rapport à la justice de son pays n'est pas un mystère ;-) .
     

morcabed
Date d'inscription: May 24, 2007
Dernière visiteMay 11, 2008
Messages: 58
Rang: intéressé

Saturday, September 08, 2007 - 10:51 AM
oswaldiste
Quote
...cette analyse revient à considérer que, de facto, les agences de renseignements n'ont de compte à rendre à personne, pas même à la Justice de leur propre pays.....


Je dis juste que dans la théorie, il ne va pas crier sur tous les tois qu'il a été un informateur de la CIA (que jusqu'en 1956 je crois?).

Après, dans les faits, le fait que la CIA se permette des écarts par rapport à la justice de son pays n'est pas un mystère ;-) .


Ok qu'il ne le crie pas sur tous les toits , mais il déposait sous serment quand meme .Alors si on ment pour ceci , pourquoi ne pas mentir pour celà .
     

christian
Date d'inscription: Jun 08, 2007
Dernière visiteNov 22, 2009
Messages: 337
Rang: accroc

Saturday, September 08, 2007 - 07:21 PM
Après, dans les faits, le fait que la CIA se permette des écarts par rapport à la justice de son pays n'est pas un mystère .


...pas un mystère mais peut être bien le coeur du problème, justement... ;-)

Au coeur du dossier JFK, on trouve un certain nombre de points mettant fortement en cause les agissements éventuellement délictueux de la CIA: mensonges, parjures, destruction de preuves, obstruction de justice, etc

Ces points sont rejetés par les Lone Nuttists, mais il est intéressant de voir oswaldiste les reconnaître .... ;-)

Question: est-ce que la CIA ferait une exception juste pour le dossier Kennedy, pour lequel, contrairement à ses habitudes, elle aurait choisi de dire toute la vérité, rien que la vérité?

Non, s'il faut en croire l'épisode Clay Shaw....

NB: si Shaw n'a été qu'un simple informateur "terminé" en 56, quel problème pour la CIA de le reconnaître en 69, soit 13 ans après? ;-)





modifié par : christian, 08 Sep 2007 - 20:23
     

fractale
Date d'inscription: May 29, 2007
Dernière visiteSep 11, 2012
Messages: 614
Rang: passionné

Saturday, September 08, 2007 - 07:56 PM
Quote
si Shaw n'a été qu'un simple informateur "terminé" en 56, quel problème pour la CIA de le reconnaître en 69, soit 13 ans après?


Facile la question :lol: Richard Helms directeur de la CIA de 1966 à 1973 .

Quote
, on trouve un certain nombre de points mettant fortement en cause les agissements éventuellement délictueux de la CIA: mensonges, parjures, destruction de preuves, obstruction de justice, etc


On peut ajouter , coups d'état , assassinats , vente d'armes , pénétrations de syndicats (FO en France) etc.....Je ne pense pas que ces points soient rejetés par les Lone Nuttists , mais ils considèrent que la loi des USA est plus forte , et que la CIA n'intervient pas à l'intérieur des frontières US. Je pense que cela pourrait être la réponse d'Oswaldiste.

Quote
Non, s'il faut en croire l'épisode Clay Shaw....


Shaw a été reconnu comme agent de la CIA par Helms .
     

oswaldiste
Date d'inscription: May 28, 2007
Dernière visiteSep 28, 2012
Messages: 520
Rang: passionné

Sunday, September 09, 2007 - 04:25 PM
Quote
Au coeur du dossier JFK, on trouve un certain nombre de points mettant fortement en cause les agissements éventuellement délictueux de la CIA: mensonges, parjures, destruction de preuves, obstruction de justice, etc

Ces points sont rejetés par les Lone Nuttists, mais il est intéressant de voir oswaldiste les reconnaître ....


Mensonges et parjures, oui, il y en a. Obstruction de justice oui (les tentatives d'assassinat sur Castro à la commission Warren par exemple...).
Destruction de preuves? Là je ne suis pas sur, ou alors involontaire (les cassettes d'Oswald à Mexico, mais c'était une procédure de routine...).

Cela dit (et pour aller dans votre sens), l'armée n'aurait elle pas détruit son dossier sur Oswald au début des 70ies? Dossier ultra secret que personne n'avait lu?
Encore une belle preuve de conservation de la vérité :lol: .

Quote
Je ne pense pas que ces points soient rejetés par les Lone Nuttists


Je ne les rejette pas...

Quote
mais ils considèrent que la loi des USA est plus forte , et que la CIA n'intervient pas à l'intérieur des frontières US.


Je ne comprends pas cette réponse... Enfin je ne suis pas sur de comprendre... Du coup, ce n'est pas la réponse que je donnerai.
Pour moi, la CIA se croyait toute puissante et certainement au dessus des lois américaines et internationales. Un véritable contre pouvoir, qui a continué bien après Kennedy.
L'intérêt des USA (enfin leur version de l'intérêt des USA), a amené la CIA bien au dela des frontières de la légalité.

Pour Christian (je pense que ça devrait te faire plaisir): la CIA, ou juste des membres de la CIA, étaient ils capables de tuer Kennedy? Oui, certains le haïssaient suffisamment. Pour moi, ça serait la piste la plus crédible.
Serait, car il n'y a pas de preuves... on ne se refait pas ;-)
     

fractale
Date d'inscription: May 29, 2007
Dernière visiteSep 11, 2012
Messages: 614
Rang: passionné

Sunday, September 09, 2007 - 05:04 PM
Quote

Je ne les rejette pas...


Je l'avais dit !!!

Quote
Dossier ultra secret que personne n'avait lu?


Si la CIA .Code dossier 201 mais c'était de la routine .

Quote
Pour moi, ça serait la piste la plus crédible.


IL est généreux aujourd'hui notre ami Oswaldiste :roll:

Quote
Je ne comprends pas cette réponse..


Je disais que la CIA n'avait pas et n'a toujours pas le droit d'intervenir à l'intérieur du territoire US .





modifié par : Fractale, 09 Sep 2007 - 18:05
     

oswaldiste
Date d'inscription: May 28, 2007
Dernière visiteSep 28, 2012
Messages: 520
Rang: passionné

Sunday, September 09, 2007 - 11:10 PM
Quote
Si la CIA .Code dossier 201 mais c'était de la routine .


Non, non, je ne parle pas du dossier de la CIA, mais celui des services de renseignement de l'armée, détruit au début des 70ies, sans que personne ne soit capable de dire ce qu'il y avait dedant.

Quote

Je disais que la CIA n'avait pas et n'a toujours pas le droit d'intervenir à l'intérieur du territoire US .


En théorie oui, mais je ne vais surement pas dire qu'ils se sont génés... même pas moi dites donc! ;-) .

Quote
IL est généreux aujourd'hui notre ami Oswaldiste


Des fois, quand on voit ce qu'on peut lire, on peut bien lâcher un peu sur d'autres théories ;-) .
     

fractale
Date d'inscription: May 29, 2007
Dernière visiteSep 11, 2012
Messages: 614
Rang: passionné

Monday, September 10, 2007 - 04:00 PM
Quote
mais celui des services de renseignement de l'armée, détruit au début des 70ies


Il serait interressant de savoir effectivement , qui à donné l'ordre d'expurger les notes de l'ONI du dossier militaire d'Oswald remis à la WC. Je ne rentrerai pas dans des spéculations style (activité au sein des marins, base de radar Atsugi, etc..) , et pour cause , on me dirait " secret défense "



modifié par : Fractale, 10 Sep 2007 - 18:52
     

oswaldiste
Date d'inscription: May 28, 2007
Dernière visiteSep 28, 2012
Messages: 520
Rang: passionné

Monday, September 10, 2007 - 08:12 PM
De mémoire (mais je me fais vieux, elle peut me jouer des tours), le dossier militaire d'Oswald est conservé (dans les annexes de la commission Warren ou dans un commission Document quelconque...).

Non, il me semble que c'est un dossier encore plus obscure qui aurait été détruit. De mémoire (encore!), Summers en parle dans son livre...
     

fractale
Date d'inscription: May 29, 2007
Dernière visiteSep 11, 2012
Messages: 614
Rang: passionné

Tuesday, September 11, 2007 - 10:02 AM
Quote
De mémoire (encore!), Summers en parle dans son livre...


The Kennedy Conspiracy", Warner Books, 1998 ?
     

christian
Date d'inscription: Jun 08, 2007
Dernière visiteNov 22, 2009
Messages: 337
Rang: accroc

Tuesday, September 11, 2007 - 07:01 PM
si Shaw n'a été qu'un simple informateur "terminé" en 56, quel problème pour la CIA de le reconnaître en 69, soit 13 ans après?

Facile la question Richard Helms directeur de la CIA de 1966 à 1973

..la logique de la réponse m'échappe quelque peu..



Shaw a été reconnu comme agent de la CIA par Helms .

Certes, mais à quel moment?

L'ouvrage de Marchetti documente les efforts de la CIA pour occulter le rôle de Shaw comme agent de la CIA, durant le procès Garrison, alors que ce point était un des éléments clefs de l'accusation....


Destruction de preuves? Là je ne suis pas sur, ou alors involontaire (les cassettes d'Oswald à Mexico, mais c'était une procédure de routine...).

...non, et c'est prouvé aujourd'hui, notamment par les travaux de Lopez / Hardway, minutieusement analysés par Peter Dale Scott.

Les agents du FBI ont pu écouter ces bandes, ce qui prouvent qu'elles étaient encores en existence au cours des premiers jours de l'enquête.

Il n'existe strictement aucune explication crédible de leur destruction ultérieure, ainsi que l'ont souligné Lopez et Hardaway...
     

fractale
Date d'inscription: May 29, 2007
Dernière visiteSep 11, 2012
Messages: 614
Rang: passionné

Tuesday, September 11, 2007 - 08:39 PM
Quote
Certes, mais à quel moment?

On va pas tout vous dire ...... chercher , c'est facile à trouver .

Helms a témoigné en 79 dans le procès en libelle-diffamatoire intenté par E. Howard Hunt contre l'auteur A.J. Weberman. Helms aurait au cours de ce procès reconnu que Clay Shaw avait déjà été un "domestic contact" .

Quote
..la logique de la réponse m'échappe quelque peu..


Autant lui demander de se tirer une balle dans le pied . ;-)



modifié par : Fractale, 11 Sep 2007 - 21:42
     

oswaldiste
Date d'inscription: May 28, 2007
Dernière visiteSep 28, 2012
Messages: 520
Rang: passionné

Tuesday, September 11, 2007 - 10:22 PM
Quote
...non, et c'est prouvé aujourd'hui, notamment par les travaux de Lopez / Hardway, minutieusement analysés par Peter Dale Scott.

Les agents du FBI ont pu écouter ces bandes, ce qui prouvent qu'elles étaient encores en existence au cours des premiers jours de l'enquête.

Il n'existe strictement aucune explication crédible de leur destruction ultérieure, ainsi que l'ont souligné Lopez et Hardaway...


Je ne suis pas aussi convaincu que toi... même si je précise "je ne suis pas sur", ce qui montre que j'ai des doutes tout de même (je le souligne)...
Le cable envoyé par la CIA à Mexico fait état d'envoi de photos, pas de bande.
Il y a un message du FBI qui fait état de bandes, mais rien de plus. Quant à Slawson (tu l'aurais mentionné si je ne l'avais pas fait ;-) ) il a dit ultérieurement qu'il avait écouté des bandes lors de son séjour à Mexico, il n'a pas dit qu'il avait écouté une bande son d'Oswald (ou alors j'ai manqué un truc, mais tu me le rappeleras ;-) ).

Mais le séjour d'Oswald à Mexico reste un point clès de l'affaire. Il y a des zones d'ombre, mais on n'aura jamais les pièces qui manquent au puzzle...
     

fractale
Date d'inscription: May 29, 2007
Dernière visiteSep 11, 2012
Messages: 614
Rang: passionné

Wednesday, September 12, 2007 - 09:19 AM
Quote
Les agents du FBI ont pu écouter ces bandes

Excusez moi, de quelles bandes parle-t-on ? Celles des conversation entre l'ambassade soviétique et le présumé Oswald ?

Quote
ce qui prouvent qu'elles étaient encores en existence au cours des premiers jours de l'enquête.

Pour vous aider ;-)
http://www.jfkl…/LHO-Mexi.html
     

christian
Date d'inscription: Jun 08, 2007
Dernière visiteNov 22, 2009
Messages: 337
Rang: accroc

Wednesday, September 12, 2007 - 07:52 PM
Il y a un message du FBI qui fait état de bandes, mais rien de plus. Quant à Slawson (tu l'aurais mentionné si je ne l'avais pas fait ) il a dit ultérieurement qu'il avait écouté des bandes lors de son séjour à Mexico, il n'a pas dit qu'il avait écouté une bande son d'Oswald (ou alors j'ai manqué un truc, mais tu me le rappeleras ).

Quote, tiré du lien fourni par fractale, afin de gagner du temps dans la discussion:

The CIA's phone intercepts in Mexico City have been an unanswered question in the assassination case for decades, says T. Jeremy Gunn, former director and general counsel of the review board.

However, he said two assistant counsels on the Warren Commission, William T. Coleman Jr. and W. David Slawson, told the review board that they had gone to Mexico City and not only read transcripts, but listened to recordings.

``We tried to find the tape,'' Gunn said of the review board's effort. ``We were unsuccessful. We tried to get everything we could and we end up with question marks.



Si (assez subtilement, il faut le reconnaître.. ;-) ) tu es en train d'argumenter que Slawson n'a pas écouté de bandes avec la voix de LHO, rappelons que:

*l'identité de la personne enregistrée est, justement, au coeur du débat (en fait les témoignages du FBI, documentés en interne, indiquent justement que ce n'est pas LHO qui est enregistré dans ces conversations, ce que confirme également Slawson..)

*Slawson et al se sont rendu le 24 novembre à Mexico, 48h après l'assassinat.

[b]Pour quelle raison se sont ils urgemment déplacés pour écouter des enregistrements si ceux-ci n'avaient aucun rapport potentiel direct avec l'assassinat?[/b]

Rappelons que c'est la CIA qui a obligemment révélé l'existence de ces enregistrements, à un moment crucial du déroulement de l'enquête, où tous les soupçons se portaient sur un complot communiste.

On s'attendrait, en toute logique, qu'après la confirmation (de 2 sources différentes) que l'homme enregistré est en fait un imposteur tentant de se faire passer pour LHO, tout serait mis en oeuvre pour identifier cet éventuel complice, et en conséquence, les documents en question soigneusement préservés...

Le fait que, 48h après l'attentat, il ait pu être établi que LHO n'est pas l'homme enregistré sur les bandes, élimine de facto l'explication de la destruction "de routine" de ces éléments cruciaux...



modifié par : christian, 12 Sep 2007 - 20:53
     

christian
Date d'inscription: Jun 08, 2007
Dernière visiteNov 22, 2009
Messages: 337
Rang: accroc

Wednesday, September 12, 2007 - 08:03 PM
Fractale
Quote
Certes, mais à quel moment?

On va pas tout vous dire ...... chercher , c'est facile à trouver .

Helms a témoigné en 79 dans le procès en libelle-diffamatoire intenté par E. Howard Hunt contre l'auteur A.J. Weberman. Helms aurait au cours de ce procès reconnu que Clay Shaw avait déjà été un "domestic contact" .

Quote
..la logique de la réponse m'échappe quelque peu..


Autant lui demander de se tirer une balle dans le pied . ;-) modifié par : Fractale, 11 Sep 2007 - 21:42


...take it easy, baby, il s'agît d'une figure de style... ;-)

Rassurez vous, j'ai pour principe de faire mes propres recherches...

Sur le point précis du procès, je ne suis pas sûr que vous ne confondiez avec le procès Hunt / Liberty Lobby. Si c'est celà, je ne crois pas que Helms ait témoigné.

A ma connaissance, Helms n'a jamais témoigné devant une cour civile....

Dès que j'ai une minute, je vérifie... ;-)


Je répète, je ne vois pas en quoi Helms peut être mis en difficulté par la révélation, 13 ans après les faits (au cours du procès Shaw) que ce dernier a été un simple indicateur occasionnel, à un moment où Helms par ailleurs ne dirigeait pas l'Agence...
     

fractale
Date d'inscription: May 29, 2007
Dernière visiteSep 11, 2012
Messages: 614
Rang: passionné

Wednesday, September 12, 2007 - 08:07 PM
Quote
Je répète, je ne vois pas en quoi Helms peut être mis en difficulté par la révélation, 13 ans après les faits (au cours du procès Shaw) que ce dernier a été un simple indicateur occasionnel, à un moment où Helms par ailleurs ne dirigeait pas l'Agence...


Suis ok aussi sur ce point de vue , mais je ne vois pas Helms , lorsqu'il était patron de la CIA , raconter que Shaw était un artisan même occasionnel de la CIA , ne serait ce que par éthique ( :-( )
     

christian
Date d'inscription: Jun 08, 2007
Dernière visiteNov 22, 2009
Messages: 337
Rang: accroc

Wednesday, September 12, 2007 - 08:12 PM
Fractale
Quote
Certes, mais à quel moment?

On va pas tout vous dire ...... chercher , c'est facile à trouver .

Helms a témoigné en 79 dans le procès en libelle-diffamatoire intenté par E. Howard Hunt contre l'auteur A.J. Weberman. Helms aurait au cours de ce procès reconnu que Clay Shaw avait déjà été un "domestic contact" .

Quote
..la logique de la réponse m'échappe quelque peu..


Autant lui demander de se tirer une balle dans le pied . ;-) modifié par : Fractale, 11 Sep 2007 - 21:42


...take it easy, baby, il s'agît d'une figure de style... ;-)

Rassurez vous, j'ai pour principe de faire mes propres recherches...

Sur le point précis du procès, je ne suis pas sûr que vous ne confondiez avec le procès Hunt / Liberty Lobby....

Je ne vois pas en quoi Helms peut être mis en difficulté par la révélation, 13 ans après les faits (au cours du procès Shaw) que ce dernier a été un simple indicateur occasionnel, à un moment où Helms par ailleurs ne dirigeait pas l'Agence...
     

fractale
Date d'inscription: May 29, 2007
Dernière visiteSep 11, 2012
Messages: 614
Rang: passionné

Wednesday, September 12, 2007 - 08:21 PM
????????? bis repetitas .comme disait mon pot suédois . Bug ?



modifié par : Fractale, 12 Sep 2007 - 21:26
     

oswaldiste
Date d'inscription: May 28, 2007
Dernière visiteSep 28, 2012
Messages: 520
Rang: passionné

Wednesday, September 12, 2007 - 09:10 PM
Christian,

Je vais rapatrier la question des bandes de Mexico dans un autre fil. Cela permettra plus de clarté dans le débat.
Surtout que c'est un point très intéressant!
Je te donne donc rendez-vous sur le sujet dans une autre partie du forum ;-) .
     

pascal
Date d'inscription: Dec 31, 1969
Dernière visiteSep 10, 2012
Messages: 50
Rang: intéressé

Sunday, August 05, 2012 - 09:49 AM
Je ne sais si c'est le bon fil mais il m'a paru intéressant de mettre un lien publié récemment sur le site de Bill Kelly et qui traite de mystérieux appels téléphoniques imputés à David Ferrie ainsi que les "tribulations" de Mr Brading, aka Jim Braden, entre autre !
C'est là :http://jfkcount…p.blogspot.fr/
Mais aussi bonnes vacances à toutes et tous.... 8-)
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Sunday, January 04, 2015 - 05:39 PM
Intervention de Jérôme Bagot le 12/08/2014:

Au-delà des dérives de son enquête, de sa personnalité complexe, de relation et de partis-pris parfois douteux Garrison a eu le mérite d’explorer des pistes nouvelles en luttant contre le pouvoir et les médias. La cabale lancée à son encontre, les attaques trop souvent calomnieuses lui ont coûté cher sur le plan humain plus que professionnel. Son dernier pied de nez à ses contradicteurs, cette participation au film de Stone, lui aura permis d’acquérir, au terme de sa vie, une audience mondiale bien au-delà du cadre des initiés du dossier.
Pour moi, il celui qui a mis au grand jour l’épisode pour le moins troublant de Clinton même si les partisans de l’enquête officielle ont tenté de d’en démonter la portée. En particulier, Patricia Lambert dans son ouvrage False’s wistness met l’accent sur d’éventuelles dérives dans le déroulement de l’enquête, la partialité des témoins liés, selon elle, au KKK et la modification/déformation au cours du temps de leurs propos. Sa thèse étayée par des témoins souvent anonyme et une instruction totalement à charge laisse songeur mais ce qui la discrédite réellement s'avère ce besoin presque pathologique de vouloir salir le procureur de la New Orléans. Cette personne à court d’argument en arrive à accuser le père de Garrison d’escroquerie, pour, peut être, inciter le lecteur à croire à l’existence d’une malhonnêteté héréditaire....
Bien sur Garisson avait un coté obscur, un caractère parfois excessif mais je ne pense pas qu’un incompétent devienne pilote de guerre ou procureur aux Etat Unis, ni que l’on soit par hasard réélu à ce poste plusieurs fois malgré un déchaînement de campagne médiatique et judiciaire. Imaginez seulement si un ‘’buff’’ se mettait à mettre en cause la valeur professionnelle ou la droiture ou l’éthique de Vincent T. Bugliosi, c’est le procès assuré…. Bien sûr, il est tellement plus facile, plus médiocre aussi d’attaquer un mort.
Cependant, ce qui m’a le plus amusé dans ce livre reste de voir Garrison décrit tel un comploteur machiavélique capable de manipuler la police, la justice, les témoignages et les preuves. Si les adeptes de la théorie de la thèse officielle en appellent au complot alors où va-t-on ????
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteMay 29, 2017
Messages: 862
Rang: passionné

Sunday, January 04, 2015 - 05:40 PM
Réponse du Webmaster à Jérôme Bagot le 12/08/2014:

Je partage ton analyse. A force d'insister sur les outrances de Garrison, on en arrive à oublier l'essentiel, sa recherche à mon sens sincère de la vérité. De plus, il a joué de malchance avec la disparition précoce de David Ferrie, au moment où il s'apprêtait à l'interviewer.
Pressé par le temps, infiltré dans sa propre équipe par les services officiels qui voyaient d'un très mauvais oeil sa contre-enquête, Garrison est allé trop vite, sans avoir suffisamment creusé. C'est ce qui l'a conduit au désastre avec l'acquittement de Clay Shaw, logique compte tenu de la minceur du dossier, pour le moins.
A partir de là, le champ était libre aux attaques "ad hominem" dont il a fait l'objet par la suite de son vivant et même encore maintenant. Patricia Lambert tombe hélas dans ce travers.

jerome.bagot
Bien sur Garisson avait un coté obscur, un caractère parfois excessif mais je ne pense pas qu’un incompétent devienne pilote de guerre ou procureur aux Etat Unis, ni que l’on soit par hasard réélu à ce poste plusieurs fois malgré un déchaînement de campagne médiatique et judiciaire. Imaginez seulement si un ‘’buff’’ se mettait à mettre en cause la valeur professionnelle ou la droiture ou l’éthique de Vincent T. Bugliosi, c’est le procès assuré…. Bien sûr, il est tellement plus facile, plus médiocre aussi d’attaquer un mort.

Entièrement d'accord!